A la uneActualitéEuropeFonds d'investissementInvestissements

Pierre Louette (Orange) va siéger au board de l’Allemand Rocket Internet

Pierre Louette, le directeur général délégué d’Orange, va siéger au board de l’Allemand Rocket Internet, le spécialiste de l’accélération de start-up sur les marchés émergents. L’annonce faite par le groupe intervient après qu’en avril dernier, l’opérateur français a pris 7,4% du capital dans Afrika Internet Group (AIG), l’entité française de Rocket Internet dans laquelle l’Allemand est devenu actionnaire minoritaire. AIG, qui a investi dans 71 sociétés (Jovago, Jumia, HelloFood, EsayTaxi, Carmudi…) dans 23 pays d’Afrique, est un investissement de choix pour Orange.

Tout comme Orange, AIG se concentre sur les nouveaux services sur mobile en Afrique. «Avec cet investissement stratégique, Orange a la capacité de jouer un rôle primordial dans le secteur du e-commerce en croissance rapide en Afrique», expliquait Pierre Louette lors de l’investissment de 75 millions d’euros dans AIG, rejoignant AXA Group et Goldman Sachs en tant que nouveaux investisseurs, et les historiques MTN Group, Millicom, et Rocket Internet.

Au board de Rocket Internet, Pierre Louette et Stefan Krause (ancien CFO à la Deutsche Bank et ex directeur chez BMW) remplacent Lorenzo Grabau et Erik Mitteregger, tous deux à la tête de la société d’investissement Kinnevik. Ils ont quitté le board suite à de profonds désaccords avec le groupe berlinois. Rocket Internet a été créé en 2007 par les frères Samwer et est présent dans 110 pays.

VOIR: Comment Rocket Internet et AIG veulent conquérir l’Afrique depuis la France (février 2015)

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Pierre Louette (Orange) va siéger au board de l’Allemand Rocket Internet
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom
6 questions pour comprendre l’organisation des élections du CSE
VTC : le Singapourien Grab entre à Wall Street, valorisé à près de 37 milliards de dollars
Chatbots : passons de l’intelligence artificielle à l’efficacité bien réelle
Match va verser 441 millions de dollars aux fondateurs de Tinder pour solder un contentieux