A la uneActualité

[Portrait] Jean-David Chamboredon: « Mes modèles sont Woody Allen et Jeff Bezos »

Qui sont les intervenants du FrenchWeb Day Start Up du 26 mars prochain? Aujourd’hui, Jean-David Chamboredon, président du fonds d’investissement ISAI qui misent sur les jeunes-pousses françaises les plus prometteuses, telles les sociétés BlaBlaCar, Shopmium ou encore StickyAds.

Mais Jean-David Chamboredon est aussi un entrepreneur engagé. En 2012, il avait endossé le rôle de porte-parole du mouvement des «Pigeons» créé pour s’opposer à la hausse des plus-values de cession décidée par Bercy. Depuis, la fiscalité sur le capital-risque en France est devenue son cheval de bataille, considérant que la hausse des prélèvements ou qu’un climat d’instabilité fiscale peuvent freiner l’investissement des business angels dans les jeunes entreprises. Pour y remédier, le fonds ISAI a lancé en 2013 le FIBAMY, un baromètre annuel du capital-risque. Retour sur son parcours et sur ses ambitions.

FrenchWeb: Comment avez-vous eu l’idée de ce business?

Jean-David Chamboredon: Je ne suis pas quelqu’un qui a des idées mais plutôt quelqu’un qui aime les bonnes idées des autres au point d’y investir de l’argent… Concernant ISAI, l’idée de fonds d’entrepreneurs mutualisant l’activité de Business Angels est née d’une conversation fin 2008 entre Pierre Kosciusko-Morizet et Christophe Raynaud. Quand Pierre m’en a parlé mi 2009, j’ai trouvé que c’était un concept puissant et je m’y investis depuis plus de cinq ans.

Quelle est votre formation, qu’avez-vous appris pendant et en-dehors de vos études ?

Je suis diplômé de l’Ecole Polytechnique. J’ai été à cette époque plutôt bon en maths et j’ai depuis appris à bien manipuler Excel. J’ai passé treize ans chez Capgemini où j’ai beaucoup appris sur la gestion des ressources humaines et l’interaction commerciale avec des grands comptes. Depuis que je suis capital-risqueur (quinze ans), j’en apprends tous les jours sur plein de sujets et c’est pourquoi j’adore mon métier !

  • Frenchweb Day Commerce le 17 juin prochain
Avez-vous dépensé plus de 1600 euros d’achats en ligne l’année dernière ? Si oui, vous êtes au-delà de la moyenne des acheteurs, et c’est donc que vous avez succombé aux stratagèmes méconnus des e-commerçants. Le e-commerce français pèse 57 milliards d’euros, répartis sur plus de 150 000 sites* et sur les mobiles, les véritables témoins des usages de demain. (*Fevad, 2014)
Tous auront l’occasion d’illustrer cette nouvelle ère, à l’occasion du  Frenchweb Day Commerce, le rendez-vous des acteurs de l'eCommerce.

Pour participer à ces rencontres ;

Bouton2

Quelle est votre ambition personnelle et professionnelle ?

Démontrer que le capital-risque « early stage » peut être une activité « répétablement profitable » dans un pays comme la France. Participer à des aventures entrepreneuriales de plus en plus ambitieuses. Partager mon expérience avec mon équipe et les entrepreneurs que j’accompagne.

Qui sont vos inspirateurs, vos modèles ?

Un mélange de Woody Allen et Jeff Bezos car j’aime les gens qui « délivrent » sans se prendre totalement au sérieux…

 

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[Portrait] Jean-David Chamboredon: « Mes modèles sont Woody Allen et Jeff Bezos »
UE: Thierry Breton l’affirme, la supervision des Gafa sera du ressort de chaque État membre
Royaume-Uni: Nokia signe son premier contrat 5G depuis l’exclusion de Huawei
eSport : PandaScore lève 5 millions d’euros auprès de Serena et Alven
S’adapter: le maître-mot des artisans et des boutiques depuis le confinement
Cryptoactif: Bitpanda lève 52 millions de dollars auprès du fonds de Peter Thiel 
Comment Cafeyn profite de la crise pour se renforcer