Data Room

Pourquoi je n’ai pas peur de Google par Pierre Chappaz, CEO de Wikio Group

Ce titre peut vous paraître prétentieux. J’aurais aussi pu intituler ce billet « la fin des aggrégateurs? » ou encore « la fin des comparateurs de prix? », avec un ? , car justement, ce n’est pas la fin.

Panda, le nouvel algorithme de Google, qui dispose en Europe d’une position hégémonique (plus 90% des recherches sur Internet), est donc arrivé en Grande-Bretagne. On l’attend pour bientôt en France et en Europe continentale. 

Exit les comparateurs et les aggrégateurs

L’effet le plus clair de Panda en Angleterre, c’est la forte baisse de visibilité dans les résultats de Google des aggrégateurs d’informations (comme Wikio), et des comparateurs de prix (Ciao, Twenga, idealo, Dooyoo, Mydeco, …). Le trafic de la plupart de ces sites a été divisé par deux, Wikio.co.uk compris.

Heureusement pour nous, Wikio News et Wikio Shopping représentent désormais moins de 10% de l’audience et des revenus du Groupe, je vais y revenir plus loin.

Depuis 12 ans que j’entreprends sur Internet, ce n’est pas le premier changement d’algorithme. Celui-ci est accompagné d’une communication inhabituelle de Google sur la notion de qualité. Panda a pour objectif affiché d’améliorer la qualité des résultats de recherche qui seraient trop spammés.

Cette vertueuse intention se trouve rejoindre une tendance de long terme de Google, qui cherche depuis longtemps à désintermédier, et particulièrement à contrôler directement la distribution de trafic aux sites medias, blogs, et marchands.

Panda n’est pas encore en France, pourtant chacun peut déja constater que Google favorise ses propres services Google Shopping et Google News. Des services qui ne pourraient pas vivre sans l’injection d’audience du super-aggrégateur: Google.

Comment attirer des internautes Googleisés?

Les internautes qui se rendent directement sur un site sont une petite minorité. Le comportement standard, c’est de taper une requête dans Google, et de cliquer sur l’un des 3 premiers liens. Le référencement (SEO) est donc devenu une discipline essentielle pour le succès des sites Internet, une discipline que les plateformes d’aggrégation et de comparaison de prix maîtrisent particulièrement bien. Ils ne sont pas les seuls évidemment, les marchands armés de vastes bases de données sont d’autres experts du sujet. Les techniques de SEO amènent parfois à des excès, comme dans les premiers temps de Wikio ou nous avons été critiqués par certains blogueurs experts du sujet. Nous les avons écoutés, et nous avons rectifié.

De changement d’algo en changement d’algo, Google fait son métier qui est de trier le bon grain de l’ivraie, de donner de la visibilité aux pages qui correspondent le mieux à la recherche de l’utilisateur. Je suis convaincu qu’il fait de son mieux, sans toutefois perdre de vue ses intérêts économiques (= augmenter la demande de liens sponsorisés).

Apporter de la valeur ajoutée sur nos pages

Le travail des éditeurs de sites, c’est d’apporter de plus en plus de valeur ajoutée sur leurs pages, pour susciter l’intérêt de l’utilisateur, et peut-être de Google. C’est ainsi que sur Wikio News, nous avons pris le parti de nous différencier radicalement de Google News, en donnant la priorité aux articles les plus recommandés dans les medias sociaux.

Wikio News, connu pour son classement des blogs, est devenu un outil apprécié des blogueurs (-euses).

Avec des moyens limités, nous avons développé des technologies sémantiques capables d’apporter une certaine valeur ajoutée sur nos pages, mais j’en suis conscient, elle n’est pas suffisante pour faire la différence au-dela du cercle des blogueurs et des professionnels. Nous avons ajouté des fonctions de veille d’informations. Mais les veilleurs ne sont pas légion. Clairement, nous n’avons pas encore pu construire le service de nos rêves. J’ai même du réduire dans la dernière période l’équipe Wikio News, car ce service en tant que tel n’est pas rentable.

Ce qui l’est, c’est de mettre au service des annonceurs notre savoir-faire dans l’analyse des medias sociaux, et la réalisation de campagnes de Marketing social pour les marques clientes d’Ebuzzing.

La stratégie de Wikio Group

Il y a près de deux ans, j’ai compris que les sites Wikio News en Europe ne pouvaient pas attirer une audience suffisante pour les rentabiliser dans un modèle grand public. J’ai anticipé le danger d’une trop grande dépendance à Google.

C’est ce qui m’a amené à construire un Groupe media, Wikio Group, fondé sur la mise en valeur des contenus produits par les utilisateurs (notamment les blogueurs), grâce aux technologies développées pour Wikio News.

Le premier mariage de Wikio, qui s’est avéré très fécond, fut avec Ebuzzing. Nos technologies sémantiques et d’analyse d’influence ont permis à l’équipe d’Ebuzzing d’apporter aux annonceurs un service sans équivalent pour leur marketing dans les réseaux sociaux. Ebuzzing, qui a pu au sein de Wikio devenir réellement européen, génère aujourd’hui plus de la moitié du chiffre d’affaires du groupe et connait une croissance météoritique.

Les autres opérations de rapprochement réalisées notamment avec Overblog puis Nomao, ont donné une dimension supplémentaire au groupe, qui poursuit le développement de la première plateforme de blog en Europe (Overblog) et d’un site très innovant d’info-service locale (Nomao). Ensemble, nous avons lancé Experts, notre service pour les rédacteurs free-lance.

Nous autres, entrepreneurs du Web, nous vivons en Europe dans une économie dominée par Google. Il faut nous y adapter en permanence, comprendre comment exploiter au mieux nos compétences dans une écologie made in Mountainview

Ma stratégie est de développer en parallèle le B2C (nos sites Internet) et le B2B (notre plateforme de marketing social Ebuzzing).

De mettre un focus obsessionel sur la qualité de tout ce que nous faisons.

Et toujours d’anticiper, car le Web évolue très vite.

Grâce au virage entamé il y a deux ans, le chiffre d’affaires du Groupe Wikio devrait approcher 20 millions d’euros, en croissance de 100% cette année.

Retrouvez Pierre Chappaz sur le Kelblog

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Richard Menneveux

CEO @AdsVark Media Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

11 thoughts on “Pourquoi je n’ai pas peur de Google par Pierre Chappaz, CEO de Wikio Group”

  1. Bonjour,
    OK pour constater qu’en grande majorité les visiteurs arrivent sur votre site la première fois via Google.
    Maintenant, si on veut les faire revenir, c’est comme dans la vraie vie, c’est la qualité et la pertinence qui font la différence.
    Et c’est très bien comme ça.
    Cordialement.
    Patrick

  2. J’aimerai être comme Pierre Chapaz et me dire que je suis en mesure de me passer de la position hégémonique de Google… mais c’est pas gagné !

    Concernant les Experts, j’ai quand même quelques inquiétudes pour eux ! A voir si Panda ne shoote pas leur projet dès son arrivée en France !

  3. Mmm… Il n’a pas peur ou bien il fait semblant ;)

    Les business modèles classiques vont pourtant être dur pour Wikio.
    Si il veut être rémunéré à la publicité alors se passer des moteurs de recherche va être très très compliqué.
    Et si, il veut trouver un modèle payant, il va devoir réussir à vendre des services performant, mais là, Wiko va s’écarter un peu du gros portail grand publique que nous connaissons actuellement.

  4. Cela fait plaisirs pour une fois de voir quelqu’un qui n’est pas publiquement alarmiste vis a vis de Google panda surtotu comtpe tenu du fait qu’un des sites du group a été touché.

  5. Merci de nous laisser poster sans créer de compte, c’est un plus ;-)

    Sinon, on s’étonne de l’hégémonie de Google mais eux, ils sont novateurs, entrepreneurs … Ne devrait t on pas s’inquiéter de ceux qui bloquent l’innovation en contrôlant les brevets, qui tirent leur hégémonie d’une complaisance mondiale par « ventes liées » qui n’offusque personne ? Moi, ça me choque énormément surtout lorsqu’ils portent plaintes …

    Nous n’avons même plus l’ambition nationale/européenne de faire notre propre OS pour devenir indépendant et contrôler les ‘backs doors’ …

  6. Je crois que pas mal de sites web vont dégringoler. A contrario je trouve bizarre que des sites web tels que Wikio (bien qu’il ait perdu des positions), aient encore un max de contenu dupliqué avec leurs systèmes de texte à trou (cf Code promo de Wikio). Et pourtant il commence à remonter dans les résultats … bizarre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This