ActualitéAmérique du sudBusinessHealthcareHR TechInvestissementsLes levées de fonds

Pourquoi SoftBank mise 205 millions de dollars sur la HealthTech Collective Health

SoftBank fait une nouvelle incursion dans la santé. Après des investissements par le passé dans l’entreprise pharmaceutique Roivant ou la BioTech Relay Therapeutics, le fonds de placement Vision Fund de la holding japonaise mise sur Collective Health, start-up américaine spécialisée en HealthTech et InsurTech. Celle-ci a levé 205 millions de dollars dans un tour de table de série E mené par Vision Fund.

L’entreprise basée à San Francisco a désormais réuni 435 millions de dollars depuis sa création en 2013 par Ali Diab et Rajaze Batniji. Parmi ses investisseurs historiques figurent GV, New Enterprise Associates, Green Bay Ventures, Mubadala Development Company, Sun Life Financial, ou encore Maverick Ventures. Les fonds DFJ Growth, PSP Investments et G Squared ont participé à ce nouveau tour de table.

Collective Health, une offre qui bénéficie à 200 000 personnes

La start-up propose aux entreprises adeptes de l’ « autoassurance » – c’est-à-dire qu’elles fournissent leur propre régime d’assurance maladie à leurs employés – une alternative aux solutions traditionnelles d’assurance maladie. Elle leur met à disposition une plateforme cloud intégrée qui doit leur permettre d’optimiser leurs investissements santé (mise en place des régimes d’assurance maladie, contrôle des coûts, prestation de soins). Elle a également créé une application destinées aux employés, qui leur permet de prendre un rendez-vous médical ou vérifier leur couverture maladie.

Parmi les entreprises qui utilisent la solution de Collective Health figurent eBay, Activision Blizzard, Palantir, Zendesk, Pinterest, ou encore CrossFit. L’abonnement mensuel à la solution de la start-up coûte entre 20 et 30 dollars à l’employeur. Au total, 200 000 personnes (employés et leurs familles) aux Etats-Unis profiteraient de l’offre de Collective Health.

L’autoassurance plébiscitée chez les grandes entreprises américaines

Aux Etats-Unis, pays où près de 80% des grandes entreprises pratiquent l’autoassurance, plus de la moitié des 151 millions personnes an activité (sur une population totale de 327,2 millions), étaient couvertes par des régimes d’autoassurance en 2017, selon des chiffres de la Kaiser Family Foundation. En 2013, les startup américaines spécialistes des technologies d’assurance ont généré 225 millions de dollars via 50 contrats. En 2018, ce chiffre a grimpé à 4,75 milliards de dollars, via 350 contrats, selon CB Insights.

Collective Health prévoit d’utiliser sa levée de 205 millions de dollars dans le développement de sa plateforme technologique. Mais aussi dans l’extension de sa clientèle aux Etats-Unis, au-delà de la Californie. Outre San Francisco, l’entreprise dispose également de bureaux à Chicago et Lehi (Utah).

Collective Health: les donnés clés

Fondateurs: Ali Diab, Rajaze Batniji
Création: 2013
Siège social: San Francisco
Activité: plateforme d’assurance maladie dédiée aux entreprises
Financement: 205 millions de dollars en juin 2019

Tags

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Un commentaire

  1. Sommes tres heureux du dynamisme des start-up de la région nantaise et de montrer enfin que tout ne se passe pas « qu’à » Paris!
    Prenez aussi note de https://www.alrushd.net le premier site d’expertise business en ligne à moindre coût et à destination des PME et porteurs de projets, dont la fondatrice est nantaise!

Pourquoi SoftBank mise 205 millions de dollars sur la HealthTech Collective Health
MedTech: 30 millions d’euros pour la startup Biolog-id et sa solution de traçabilité des produits de santé
Streaming musical: Amazon se positionne face à Spotify
Minée par une aversion croissante au risque, la Tech mondiale ralentit
[Webinar] Les 8 plus grandes erreurs des professionnels de l’ABM et comment les éviter
Cloud: Google tente de combler son retard avec le rachat de CloudSimple
Comment LinkedIn Learning se positionne sur un marché du e-learning en forte croissance
Copy link