ActualitéMedia

[Première] France Soir bascule au 100% numérique

Alexandre Pougatchev, le propriétaire de France Soir, a annoncé officiellement vendredi dernier la fin de la version papier du quotidien.

France Soir sera donc le premier quotidien français a basculer au tout numérique. Selon le milliardaire russe, le transfert pourrait s’effectuer d’ici le mois de décembre. Une décision qui entraînera la suppression de 89 postes dont 76 licenciements sur un total de 117 salariés et une vingtaine de pigistes. Parallèlement, la rédaction web devrait se voir renforcée avec des effectifs qui passeraient de 10 journalistes aujourd’hui à 32 à terme.

Ces mesures visent à engendrer 1,2M € de recettes publicitaires l’année prochaine, puis 4,8M en 2015, contre 300 000 € actuellement. Un objectif qui devra lui même s’appuyer sur une augmentation de l’audience. Alexandre Pougatchev espère que celle-ci passera de 3,2M de VU mensuels à 6M dans un avenir proche.

A la suite de cette annonce, les salariés se sont immédiatement mobilisés. Soutenus, quelques 300 personnes étaient donc réunies devant le siège des Champs-Elysées vendredi dernier. Fort de cette contestation, le journal n’a pas paru samedi et une nouvelle assemblée générale doit se tenir aujourd’hui.

Pour rappel, en août dernier, face à une situation budgétaire difficile, le quotidien La Tribune avait cessé de paraître sous sa forme papier pendant la période estivale: « une phase test d’une version 100% numérique ».

Fondé par Pierre Lazareff quelques temps après la seconde guerre mondiale, France Soir s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires par jour dans les années 60. En 2009, le milliardaire russe a racheté le quotidien à Jean Pierre Brunois, promoteur immobilier. 

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

2 thoughts on “[Première] France Soir bascule au 100% numérique”

  1. Le Seattle Post-Intelligencer a été le premier quotidien à négocier ce virage il y a plus de deux ans aux US.
    Ils sont toujours là aujourd’hui et ils affirment avoir regagné une audience comparable (en chiffres) au journal papier (http://www.seattlepi.com/facts/). Souhaitons le même succès à France Soir.
    En revanche, la coupe de 60% des effectifs parait bien rude…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This