Business

[Présidentielles 2012] Martine Aubry veut lancer une « offensive numérique »

Dans une tribune publiée sur Rue89, intitulée « La France connectée« , la 1ère secrétaire du PS veut mettre le numérique au cœur du redressement de la France.

Tel un inventaire à la Prévert, elle dresse ses différents engagements, à commencer par le droit à la connexion, l’égalité d’accès et la neutralité du réseau, les libertés d’expression, de création et d’innovation. « Dans un pays que guette le déclin, disons-le avec conviction, l’internet, les réseaux, les usages et les innovations numériques peuvent contribuer aux changements nécessaires, au redressement qui doit mobiliser toute la société. »

La neutralité du net doit être protégée par la loi:

« Pour l’exercice pratique de ce droit, nous devons mener plusieurs batailles. Les menaces qui pèsent aujourd’hui sur la neutralité de l’internet s’apparentent à une véritable confiscation de bien commun, pour des intérêts particuliers très puissants. C’est au contraire en préservant, par la loi, des réseaux neutres et ouverts que l’économie numérique conservera longtemps son potentiel d’innovation. »

Une remise en cause d’Hadopi:

« Je me suis toujours opposée, par ailleurs, lorsqu’en France aussi, l’on a tenté de couper l’accès à l’internet ou de fermer l’accès à des sites sans passer par une décision de justice. La lutte contre des activités illicites est évidemment légitime. Mais, si s’instauraient des coupures par simple décision administrative, je reste convaincue que, très vite, la liberté d’expression serait mise en cause. »

La couverture numérique universelle:

« Pour la France, l’ambition de la décennie qui vient sera de réaliser le déploiement des réseaux à très haut débit, pour les usages fixes, avec la fibre optique, ou mobiles, et à des prix décents. Les choix récents du gouvernement renvoient à vingt ans au moins l’achèvement de ce grand chantier. Nous avons proposé de relancer une autre stratégie d’investissement, autour d’un opérateur qui coordonnerait tous les efforts publics, et qui favoriserait le co-investissement avec les opérateurs privés. »

La licence globale financée par une taxe sur les opérateurs telecom

« Pour la culture, de nouveaux modèles rémunérateurs avec « une contribution, forfaitaire et d’un montant modeste, des internautes et sur un prélèvement qu’acquitteront les opérateurs et les fournisseurs d’accès. »

Une ONG Internet:

Soutenir les sites censurés dans le monde « Il est de notre devoir d’aider davantage la cyber-démocratie, en soutenant une fondation indépendante, agissant au côté des ONG, pour faciliter l’hébergement des sites censurés et sécuriser l’internet des militants poursuivis. »

Une 1ere secrétaire moins inspirée coté business

Si Martine Aubry reprend le constat du rapport Google sur l’impact d’Internet sur l’économie française, « C’est pour notre pays une filière qui « tire » un quart des nouveaux emplois, et réunit plus d’un million d’empois, en direct ou indirectement. » Elle limite son action à « Donner enfin un statut fiable aux jeunes entreprises innovantes, en pleine croissance. » et « Orienter l’achat public vers les PME innovantes, car celles-ci ont d’abord besoin de clients, avec un Small business Act. » Deux mesures qui répondent aux attentes des jeunes entreprises, mais qui semblent bien faibles compte tenu des enjeux.

Tags

Richard Menneveux

CEO @AdsVark Media Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “[Présidentielles 2012] Martine Aubry veut lancer une « offensive numérique »”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This