AcquisitionActualitéBusinessEuropeInvestissementsTransport

PSA poursuit sa montée en puissance dans l’autopartage avec TravelCar

L’avenir de l’automobile ne passe pas par l’achat de voitures et les constructeurs l’ont bien compris. Engagés dans une guerre 2.0 dans les nouvelles mobilités, les grands noms du secteur multiplient les opérations pour se réinventer et ainsi s’adapter aux nouveaux usages des consommateurs. Dernier exemple en date avec le groupe PSA qui vient de mettre la main sur la start-up TravelCar, spécialisée dans la location de voitures. Les modalités financières de l’opération n’ont pas été dévoilées.Apple-converted-space »> 

Le stationnement et l’ouverture aux professionnels pour doper les revenusreprendre en 2017 son rival Tripndrive après la liquidation judiciaire de ce dernier.Apple-converted-space »> 

Le rachat de TravelCar par PSA s’inscrit dans le partenariat entre les deux entités. Il y a deux ans, le groupe automobile français avait participé au tour de table de 15 millions d’euros de la start-up, aux côtés de la Maif. Dans ce cadre, PSA avait ainsi soutenu le déploiement de TravelCar sur le marché américain. Désormais totalement dans le giron du constructeur, la jeune pousse va permettre à PSA de renforcer son offre de services de mobilité portée par sa filiale Free2Move, spécialisée dans les services de mobilité. «Renforcer notre accompagnement au travers de cette acquisition souligne notre engagement à développer un écosystème efficace et durable de services de nouvelles mobilités», indique Brigitte Courtehoux, directrice des services de mobilité et de connectivité au sein du groupe PSA.

Free2Move a lancé en février 2017 une application éponyme qui fait office d’agrégateur de services d’autopartage. C’est également sous l’appellation Free2Move que PSA a lancé en décembre dernier son service d’autopartage à Paris dans la foulée de la disparition d’Autolib. Sur le segment de l’autopartage, le groupe doit notamment faire à Renault et Daimler, qui ont respectivement lancé les services Moov’in Paris et Car2go dans la capitale française. Dans cette bataille des nouvelles mobilités, Renault et Daimler ont également placé leurs pions sur le marché des VTC. La marque au losange s’est emparée de la plateforme française Marcel tandis que le groupe allemand a misé sur Chauffeur Privé, société rebaptisée Kapten pour s’étendre à l’international et ainsi conquérir 10 millions d’utilisateurs d’ici 2020.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This