ActualitéBusinessDecode BusinessEuropeHealthcareTV

Quand l’intelligence artificielle se met au service des patients diabétiques

Interview avec Stéphane Bidet, cofondateur et CEO de Hillo

Les Gafa auront-ils le monopole du « marché » des technologies appliquées au diabète? Celui-ci pourrait peser plus de 12 milliards de dollars d’ici 2025, selon une étude de Research and Markets. Et les géants américains du numérique semblent bien décidés à se positionner sur ce segment de la e-santé: Google, à travers sa filiale Verily, s’est allié à Sanofi pour créer Onduo, une division qui travaille sur le diabète de type 2 ; l’Apple Watch peut détecter le diabète chez des patients déjà diagnostiqués…

Mais les plus petits acteurs ont aussi leur rôle à jouer, nous a assuré Stéphane Bidet, cofondateur et CEO de Hillo (ex-Healsy), startup qui développe une application capable de prédire les variations futures du taux de glycémie des personnes diabétiques. Après les « acteurs classiques » du diabète — c’est-à-dire les laboratoires pharmaceutiques tels que Sanofi, Lilly ou Novo Nordisk — et les fabricants de pompes à insuline, « on voit de nouveaux players arriver qui étaient relativement peu connus et qui sont en train de faire des percées fulgurantes ». Parmi ces nouveaux entrants, des entreprises qui développent des capteurs de glycémie comme les Américains DexCom ou Abbott, « qui ont apporté un véritable changement dans la vie des patients ».

« Et maintenant, on voit arriver (…) des sociétés comme nous », ajoute celui qui a cofondé Hillo avec Nicolas Caleca.

Le traitement du diabète s’est considérablement développé en parallèle au développement du smartphone. L’appareil est devenu « l’outil incontournable dans le traitement de ces types de pathologie parce que ça apporte énormément de flexibilité », ajoute M. Bidet. « Tout l’IoT à côté, qui nous permet d’avoir plus d’informations sur la condition du patient, ce qu’il vit, ce qu’il fait, c’est autant de données que nous, startups dans l’intelligence artificielle, on peut agréger pour produire de nouveaux services », continue-t-il.

Retrouvez notre interview de Stéphane Bidet, cofondateur et CEO de Hillo:

  • L’historique de Hillo (00:18)
  • Le fonctionnement de l’intelligence artificielle de Hillo (01:32)
  • L’impact du smartphone sur la vie des patients diabétiques (02:36)
  • A quoi ressemblera la prochaine génération d’outils pour les patients? (03:36)
  • Une levée de fonds pour développer un dispositif médical (05:34)
  • Les principaux acteurs de l’innovation dédiée aux patients diabétiques (06:24)
  • Les Gafa auront-ils le monopole de l’e-santé? (08:25)
  • Hillo, future cible de Verily (Google)? (10:04)
  • Les projets de Hillo (11:08)

Hillo: les données clés

Création: 2016
Siège social: Boulogne-Billancourt
Effectifs: 15
Secteur: e-santé
Activité: outil de support à la prise en charge du patient diabétique de type 1
Tags

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

2 commentaires

  1.  » l’Apple Watch peut détecter le diabète chez des patients déjà diagnostiqués… » : ah bon ?!? et comment svp ?

    1. on peut dire oui, selon l’étude clinique de Brandon Ballinger, fondateur de l’application mobile Cardiogram, qui permet de surveiller son rythme cardiaque, l’Apple Watch peut détecter le diabète chez les patients qui ont déjà été diagnostiqués avec une précision de 85%.

      Cette étude fait partie des travaux de DeepHeart, réalisés en collaboration avec Cardiogram et l’Université de San Francisco. Dans ce cadre, les données de 14 000 utilisateurs de l’Apple Watch ont été analysées. Sur cet échantillon, la montre connectée de la marque à la pomme a détecté que 462 d’entre eux étaient diabétiques via le capteur de fréquence cardiaque de l’Apple Watch.

      et non et là vous avez parfaitement raison, ce n’est pas une fonction de l’Apple Watch, même si cette derniere s’interface avec un capteur comme le G6 glucose tracker de Dexcom

      Merci d’avoir relevé cette imprécision de notre part

Quand l’intelligence artificielle se met au service des patients diabétiques
[FW500] Lancée par eFounders, la startup Upflow veut mettre fin aux impayés des entreprises B2B
La startup Ibat se positionne sur la transformation digitale du BTP avec une levée de 2,4 millions d’euros
La startup e-sport Nicecactus lève 5 millions d’euros pour lancer un programme de sponsoring
300 millions de dollars de pertes pour la startup Lime en 2019
La startup JobyPepper lève 1,5 million d’euros pour sa plateforme de missions à courte durée
Just Eat
Just Eat face à une offre d’achat hostile du fonds Prosus
Copy link