Actualité

Quelles startups utilisent Microsoft Azure pour les technologies non Microsoft?

Et oui, c’est possible d’utiliser Azure avec des technologies non Microsoft ! Azure a été conçu depuis les premières CTPs comme une plateforme agnostique en termes de protocoles, produits et technologies – et nous accompagnons plein de startups qui utilisent notre solution cloud avec de différentes technologies non Microsoft.

Veezio, une des 12 startups de la saison 3 du Camping, est une plateforme d’analyse automatisée de contenus vidéo. La solution de la jeune startup fondée en 2011 simplifie la recherche et permet d’accéder directement et simplement au bon moment dans une vidéo, via la génération automatique de certains mots clés ou personnes citées dans la vidéo.

Récemment rentrée dans le programme Bizspark Plus, la solution de Veezio sera bientôt hébérgée sur Azure, pourtant la startup utilise plein de technologies non-Microsoft : les langages de programmation Python et Ruby, le logiciel de server web open source Nginx, le moteur de recherche libre ElasticSearch, le système de gestion de base de données PostgreSQL ou encore le système d’exploitation Debian Linux.

L’assistant de shopping intelligent et communautaire BestComparator utilise aussi Azure avec des technologies non-Microsoft. Cet assistant shopping social et personnalisé aide à trouver les meilleurs produits et est disponible sur internet, Windows 8, Andoid et iPhone.

Michel Salib, cofondateur et CTO de la startup, précise qu’il utilise Azure pour installer des machines virtuelles sous ubuntu, avec des technologies suivantes : Hadoop, Mahout, Myrrix, MySQL, PHP5 et Symfony2. « J’utilise aussi la fonctionnalité websites pour déployer des sites via Git en PHP, HTML et JS. » explique-t-il. Alors pourquoi ce choix ? « J’apprécie tout particulièrement le processus en quelques clic qui marche. Pas besoin de configuration supplémentaire, ou d’installer des outils additionnels. Le Dashboard permet d’un coup d’œil d’administrer les paramètres essentiels de sécurité, de performance et de scalabilité. Enfin, les offres à tous les niveaux permet d’utiliser le cloud comme on a envie et sans restriction. »

Focusmatic, une jeune startup incubée dans l’incubateur Télécom ParisTech, est un autre exemple de startup qui bénéficie du côté agnostique d’Azure. Le service innovant d’analyse sur les réseaux sociaux et le web vise à faciliter la vie des marketeurs et leur permettre de décider à temps et à l’heure. Comme Veezio et BestComparator, Focusmatic utilise Azure avec de différentes technologies non-Microsoft, y compris Java, ElasticSearch, MongoDB et ZeroMQ.

Bien évidemment, on voit aussi plein d’applications iPhone et Android qui tournent sur Azure. Par exemple, BulldozAIR, une application développée par Blockbase et notre startup Azure du mois. Cette application est un système de reporting collaboratif pour les entreprises qui travaillent sur le terrain.

Si vous utilisez Azure avec des technologies non-Microsoft, n’hésitez pas à partager votre recette avec nous. Vous deviendrez peut-être la prochaine startup Azure du mois !

Richard Menneveux

CEO & Editor in Chief@Decode Media / Pour me contacter: richard@decode.media / Pour communiquer sur FrenchWeb, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Quelles startups utilisent Microsoft Azure pour les technologies non Microsoft?
FinTech: les annonces qu’il ne fallait pas manquer depuis la rentrée
Orange
Orange envisage une OPA de 620 millions d’euros sur sa filiale belge
FinTech
Qonto, Swile, Lydia… : les levées de fonds de l’année 2020 dans la FinTech
Le rachat de Meilleurtaux par Silver Lake valide les axes de développement de la FinTech
Deepsense
Reconnaissance faciale: le Français Deepsense récolte 3 millions d’euros auprès de SEAF
L’Espagne mise 600 millions d’euros dans l’IA pour son plan de relance économique