ActualitéAmérique du nordBusinessInvestissementsLes levées de fondsStartupTechTransport

Remix lève 15 millions de dollars pour aider les villes à améliorer leur offre de transports en commun

Le montant

La start-up américaine Remix, qui développe une plateforme pour aider les villes à mieux planifier les itinéraires des transports en commun, a bouclé un tour de table de 15 millions de dollars mené par Energy Impact Partners. Cette opération porte à 27 millions de dollars le montant total levé par la société depuis sa création. Lors de son tour de table précédent, en mai 2017, l’entreprise basée à San Francisco avait levé 10 millions de dollars dans le cadre d’une opération dirigée par Sequoia Capital.

Le marché

Fondée en 2014 par Danny Whalen, Dan Getelman, Tiffany Chu et Sam Hashemi, Remix propose une plateforme aux villes pour leur permettre d’optimiser leur offre de transports en commun. Sur la plateforme, les régies de transport disposent d’outils pour planifier de nouveaux itinéraires de transport, changer les itinéraires existants et créer des cartes publiques afin de partager des plans détaillés avec les usagers. «C’est une industrie qui a évolué plus rapidement durant ces cinq dernières années qu’au cours des cinquante dernières», estime Tiffany Chu, co-fondateur et COO de Remix.

Concrètement, la solution B2B de la start-up californienne permet d’afficher rapidement le coût des itinéraires ainsi que des analyses démographiques concernant les personnes desservies. Pour affiner leurs itinéraires, les agences de transport ont également l’opportunité de télécharger leurs propres données, comme la fréquentation à différents arrêts, les prévisions de population et d’emploi ou encore les établissements scolaires.

De cette manière, la plateforme permet de calculer rapidement comment un changement d’itinéraire de bus ou de train, ou l’ajout d’une piste cyclable peuvent affecter la ville dans son ensemble. La solution permet également de gérer des options de transport privé, comme le covoiturage ou les vélos et les trottinettes électriques en free-floating. A ce jour, plus de 300 villes, à l’image d’Auckland, Seattle et New York, utilisent la plateforme de Remix. La société indique que plus de 100 millions de personnes sont touchées par les opérations réalisées sur sa plateforme.

Sur le segment de la planification d’itinéraires des transports en commun, on retrouve bien évidemment le Britannique Citymapper, qui permet aux citadins d’optimiser leurs déplacements en transports en commun, mais aussi de nouveaux acteurs, comme les plateformes de VTC. En effet, Uber a développé une nouvelle fonctionnalité qui permet aux utilisateurs de se voir proposer plusieurs itinéraires en transports en commun. Dans ce cadre, la firme américaine s’est alliée à la société israélienne Moovit, rivale de Citymapper. Bolt (ex-Taxify) cherche également à s’engager dans cette voie.

Les objectifs 

Ce tour de table doit permettre à Remix d’accélérer son développement à l’échelle internationale. En plus d’ajouter de nouvelles villes parmi ses clients, la société va étoffer ses effectifs pour améliorer ses performances sur le plan technologique et commercial.

Remix : les données clés

Fondateurs : Danny Whalen, Dan Getelman, Tiffany Chu et Sam Hashemi
Création : 2014
Siège social : San Francisco
Activité : plateforme de planification d’itinéraires pour les transports en commun
Financement : 15 millions de dollars en mars 2019

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Remix lève 15 millions de dollars pour aider les villes à améliorer leur offre de transports en commun
Le groupe de communication Heroiks investit dans Founders Future, le venture studio de Marc Menasé
«Les influenceurs façonnent l’avenir du commerce et du marketing de contenu»
Financement de la tech : des engagements trop tardifs ?
Betao AB, Gandi, Groupe ADSN : focus sur les offres d’emploi du jour
La startup Cashbee lève 1,1 million d’euros pour optimiser l’épargne digitale
Apple Arcade
Jeux vidéo: quel public pour Apple Arcade?
Copy link