Frenchweb recrute un chef de projet editorial et un responsable partenariats
ActualitéCorrespondantsFrenchTechNantes

Retour sur la 10ème édition du Web2day

Par Nicolas Clairembault, correspondant FrenchWeb

Un des évènements majeurs de la scène numérique en France a lieu tous les ans à Nantes au mois de Juin. Il s’agit du Web2day, un évènement qui a su se bonifier au fil des ans et dont la 10ème édition a encore une fois rappelé avec brio à quel point il reste incontournable. Trois jours intenses pendant lesquels 300 speakers ont assuré 220 conférences devant un public de plus de 5.000 participants.

En marge des évènements parisiens et continuant à tracer son chemin, le Web2day est plus que jamais pertinent dans sa façon d’aborder les enjeux du numérique. En effet, à l’heure de l’entrée en vigueur du RGPD, des inquiétudes sur les fuites de données chez Facebook, du débat sur les fake news et leur influence sur les élections dans les grandes démocraties, des questionnements sur l’addiction aux smartphones ou encore les dangers potentiels de l’intelligence artificielle, il est temps de prendre du recul sur les impacts du numérique et sur notre façon des les intégrer au mieux dans nos vies.

Le secrétaire d’Etat chargé du numérique Mounir Mahjoubi ne s’y est pas trompé en venant porter la bonne parole sur place, soulignant que ce festival numérique est en phase avec les grands axes stratégiques de la France, notamment savoir tracer une troisième voie entre la “performance pour le profit et la performance pour le contrôle” dont les USA et la Chine se veulent respectivement les hérauts. “Devenir un champion du numérique au service des humains”, c’est l’ambition du gouvernement actuel, et c’est précisément le thème que l’on retrouve en filigrane derrière la plupart des sessions du web2day.

Après 10 éditions, le Web2day s’inscrit plus que jamais dans l’ère du temps, et se veut le miroir des nouveautés du numérique, en prenant le soin de le traiter sous tous les angles, c’est à dire optimiste et enthousiaste quant aux innovations permises, mais aussi vigilant et critique quand la technologie n’est pas au service de tous. Ce festival un peu atypique, hybride entre un salon, évènements musicaux, afterworks, soirées, se plaît à brouiller les pistes, à mélanger les genres, et surtout à favoriser la richesse des échanges et des rencontres, qui en font certainement sa marque de fabrique.

Cette nouvelle édition du Web2day a été rythmée par plusieurs temps forts :

  • La conférence plénière « Le Quantique, c’est fantastique » d’Olivier Ezratty et de Fanny Bouton. Dès janvier, Olivier Ezratty avait confié à FrenchWeb que l’informatique quantique avait rejoint ses thèmes de prédilection et qu’il comptait bien délivrer sur la question en 2018 – comme il nous en a donné l’habitude sur le CES et sur l’intelligence artificielle. Ce fut chose faite, à l’occasion de cette conférence qui a permis d’appréhender un sujet complexe mais passionnant, sous les angles scientifiques, technologiques, applicatifs et entrepreneuriaux. NDLR : Si vous voulez en savoir plus, rendez-vous ici avec le dernier article d’Olivier.
  • L’annonce du lancement de Naonedia, collectif de 30 acteurs nantais (public et privé) autour du thème de l’intelligence artificielle, regroupant chercheurs, entreprises, collectivités, pour sensibiliser les entreprises aux opportunités de l’IA mais aussi former et faire monter en compétences sur ces sujets.
  • L’entreprise Akeneo, spécialiste du e-commerce, qui avec près de 150 collaborateurs incarne une nouvelle génération de startups nantaises prêtes à conquérir l’international, a présenté sa façon de surmonter les crises de croissance.
  • Quentin Sannié, fondateur de Devialet, a eu l’occasion de transmettre sa vision centrée sur la puissance émotionnelle d’un produit. Un nouveau symbole d’excellence à la française, alliance entre hardware, software et design, par laquelle le numérique vient bouleverser nos vies.
  • Et bien sur l’incontournable startup challenge, qui a récompensé cette année Yakman (Or), une cagnotte solidaire permettant de se prémunir face aux imprévus, Lovys (Argent), assurance tout-en-un et Aris Technology (Bronze), solution robotique 3D.

Que peut-on souhaiter au Web2day pour les 10 prochaines années? Peut-être de continuer dans cette voie, tout en clarifiant son positionnement qui n’est pas totalement pour les pros du digital, pas vraiment connu du grand public, encore trop boudé par les parisiens. Avec la transformation digitale qui s’accélère et devient incontournable, les grands groupes se sont emparés du sujet et certains évènements ont su capter l’attention, associer un triptyque fleurons nationaux / startups / géants du numérique… et y associer le grand public via des journées qui leur sont dédiées. Il faudra se renouveler pour assurer une pérennité sans renier ses fondamentaux. Rendez-vous l’année prochaine!

Le correspondant :

Nicolas Clairembault est Marketing Manager chez silkke. Il a précédemment occupé plusieurs postes en agence (Digitas, Agorad…), chez l’annonceur (Lastminute.com, Club Internet, Houra.fr…) et co-fondé deux sociétés dans le mobile (Ikomobi et Smart Application). Il donne régulièrement des cours de Mobile Marketing, Omnicanal et Stratégie Social Media en école de commerce. 

Tags

FrenchWeb

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This