BusinessObjets connectésTech

[Rétro 16’] 5 actus marquantes à revoir dans l’IoT

FrenchWeb a sélectionné cinq actualités marquantes qui ont marqué les douze derniers mois dans l'IoT.

 

SoftBank débourse 28,5 milliards d’euros pour accélérer dans l’IoT avec ARM Holdings

softbankLe groupe japonais SoftBank, spécialisé dans les services Internet, a conclu le rachat du géant britannique des puces électroniques ARM Holdings en septembre pour un montant record de 24 milliards de livres, soit 28,5 milliards d'euros. Il s'agit de la plus grosse opération financière de l'histoire au sein de la Tech britannique.

L'acquisition du Britannique ARM Holdings va permettre à SoftBank d'amorcer son virage dans l'Internet des objets. Jusqu'à maintenant, le développement de SoftBank reposait sur les services Internet fixes et mobiles. Cependant, l'arrivée des objets connectés a bouleversé l'équilibre de l'écosystème, ce qui a poussé SoftBank à s'engager dans la voie de l'IoT. En mettant la main sur ARM Holdings, la firme de Masayoshi Son mise sur une forte demande de puces électroniques destinées à être intégrées dans un large éventail d'objets connectés.

Lire aussi : SoftBank débourse 28,5 milliards d’euros pour accélérer dans l’IoT avec ARM Holdings

Sigfox lève 150 millions d’euros

L_Le_Moan-SIGFOXLa start-up toulousaine Sigfox, spécialisée dans les réseaux de communication de l’Internet des objets, a bouclé un tour de table de 150 millions d’euros en novembre. Cet investissement doit permettre à Sigfox de poursuivre la construction de son réseau et d’améliorer sa technologie pour l’adapter aux problématiques du marché.

Sigfox avait déjà accéléré avec un tour de table de 100 millions de dollars auprès de grands industriels, dont GDF Suez, Air Liquide ou encore Telefonica et Eutelsat. Un montant rare pour une entreprise française. Néanmoins, l'entreprise n'a pas recueilli un accueil favorable des acteurs français à l'instar d'Orange et de Bouygues Telecom, qui ont préféré développer leur propre réseau au moyen de la technologie Lora. Et ce alors que Samsung, en entrant son capital, a adopté la technologie française pour développer sa stratégie IoT.

Lire aussi : 150 millions d’euros pour Sigfox

Withings racheté par Nokia pour 170 millions d’euros

Withings NokiaNokia ne voulait pas passer à côté de la révolution IoT. C'est en rachetant les Français de Withings, concepteur d'objets pour le bien-être, qu'il va pouvoir concrétiser son ambition. Le groupe finlandais, ancien acteur de la téléphonie en reconversion, a racheté la société basée à Paris en avril pour 170 millions d'euros. En février dernier, Nokia annonçait la création d'un fonds de 350 millions d'euros destiné à l'investissement dans les nouvelles entreprises de l'IoT.

Fondé en juin 2008 par Eric Carreel, co-fondateur d’Inventel et Sculpteo, Frédéric Potter, co-fondateur de Cirpack et Cédric Hutchings, Withings a développé une gamme de produits et de services tels que des trackers d'activité (Pulse, montres connectées), pèse-personne Wi-Fi, tensiomètre, ou encore le système connecté pour le sommeil.

Lire aussi : Withings va être racheté par Nokia pour 170 millions d’euros

Kello, le réveil intelligent qui vous aide à améliorer votre sommeil

Kello TeamA l'heure où les smartphones remplacent les réveils classiques, la start-up Kello vient de dévoiler un réveil intelligent. Pour optimiser le sommeil de ses utilisateurs, le réveil de Kello leur propose une variété de programmes, réalisés à partir d’études scientifiques, visant à changer progressivement leurs habitudes de sommeil. L’appareil est commandé à distance en Wi-Fi via une application mobile, prochainement disponible sur iOS et Android, qui permet de mettre en place les programmes de sommeil différents.

Au-delà de sa fonction première, ce réveil s'affirme comme un objet connecté «smart home». L'appareil développé par Kello est compatible avec d'autres appareils dédiés à la «maison intelligente» comme SmartThings Hub de Samsung et Hue de Philips. Il permet d'automatiser les rituels du matin, comme la préparation du café ou la fermeture des volets. Le réveil peut également diffuser de la musique à partir des services de musique en ligne comme Spotify, Deezer et Tidal.

Lire aussi : Kello, le réveil intelligent qui vous aide à améliorer votre sommeil

Omate (Laurent Le Pen), la start-up chinoise de l’IoT qui a séduit Amazon

Trois après sa création, Omate, un concepteur de logiciels et de hardware en B2B dans l'IoT, affiche déjà 3 millions de dollars de chiffre d'affaires pour 2016. Basé à Shenzhen, en Chine du Sud-Est, non loin des Foxconn et des fabricants électroniques, la société du Français Laurent Le Pen est aux avant-postes de la prochaine révolution. Avec sa vingtaine d'ingénieurs télécoms, ses développeurs Android et ses designers, l'entreprise chinoise fondée par cet ancien ingénieur de la division mobile de Philips, au Mans (fermée en 2001), compte bien taper dans l'oeil des géants de la Tech.

Dernier en date, Amazon avec lequel il vient de dévoiler le robot «Yumi» à San Francisco, un petit robot sur roues pour la famille, doté d'un écran pour répondre à toutes les demandes grâce à l'assistant «Alexa» de l'Américain. En plus de partenariats avec «les acteurs clés dans leur domaine», le modèle Omate repose sur la fabrication en édition limitée de ses objets pour les premiers investisseurs en crowdfunding. «C'est la base de notre modèle B2C2B», explique Laurent Le Pen, le CEO. La start-up commercialise également en marque blanche des logiciels spécialisés pour l'IoT pour les entreprises.

Lire aussi : Omate (Laurent Le Pen), la start-up chinoise de l’IoT qui a séduit Amazon

Lire aussi : IoT : ces évolutions technologiques qui vont faire émerger un secteur à 7 000 milliards de dollars

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
[Rétro 16’] 5 actus marquantes à revoir dans l’IoT
Huawei porte plainte contre sa mise à l’écart de subventions fédérales aux Etats-Unis
Uber: 6 000 agressions sexuelles enregistrées aux États-Unis en deux ans
Inside Renault : la Formule 1, accélérateur d’innovation dans l’industrie automobile
Face à Spotify, Apple Music mise de nouveau sur la diffusion de concerts
Alphabet
Désormais dirigé par Sundar Pichai, que va faire Alphabet de ses filiales non rentables?
AdTech : Ogury lève 50 millions de dollars auprès d’Idinvest
Copy link