ActualitéBusinessFrenchWeb BusinessTech

Reverso injecte de l’IA et du big data dans la traduction

Le portail Reverso, qui propose de la traduction, un dictionnaire ou encore un correcteur d’orthographe et de grammaire, fête ses 20 ans. L’entreprise vient de sortir une nouvelle version de son application mobile Reverso Context qui en plus de la traduction intègre de l’apprentissage.

« On ne vous donne pas uniquement les traductions de mots et d’expressions. On vous permet de les retenir, de les mémoriser », décrit Théo Hoffenberg, fondateur de Reverso. Pour cela, Reverso Context utilise des techniques de mémorisation avec des quiz notamment. Et plus vous avez de bonnes réponses, plus le niveau augmente.

Résister et innover

« Derrière Reverso Context, on retrouve l’utilisation de l’intelligence artificielle et du big data », poursuit Théo Hoffenberg. L’activité de Reverso c’est aussi, entre autres, son portail qui revendique plus de 450 millions de pages vues par mois. La traduction a beaucoup changé ces dernières années et l’entreprise basée à Paris et qui emploie 40 personnes doit sans cesse innover pour réussir à se démarquer et à résister à la concurrence de l’omniprésent Google Traduction.

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Théo Hoffenberg, fondateur de Reverso

Innocentia Agbe

Journaliste chez FrenchWeb / Le Journal des RH - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Reverso injecte de l’IA et du big data dans la traduction
Comment la FinTech suédoise Klarna veut conquérir la France
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale
Amazon s’est vu infliger une amende record pour non respect du RGPD
Deliveroo envisage de quitter l’Espagne, où les livreurs devront bientôt être salariés
Google
GAFAM: des résultats trimestriels à nouveau mirobolants malgré quelques nuages