ActualitéBusinessFinTech

Revolut lance des cartes virtuelles à usage unique pour lutter contre la fraude en ligne

Sur les plateformes en ligne les plus connues, comme Amazon, Netflix ou Spotify, l’internaute doit rentrer son numéro de carte bancaire lors de sa première visite et sa carte est ensuite débitée lors de chaque achat ou paiement récurrent. En principe, l’utilisateur éprouve peu de craintes, dans la mesure où il fait confiance à ces plateformes utilisées par plusieurs millions de personnes à travers le monde.

En revanche, lorsqu’il s’agit de réaliser des achats sur des sites moins connus et douteux pour la plupart, le consommateur peut être tenté d’abandonner le processus d’achat par peur de voir ses données compromises par des personnes malintentionnées. Pour davantage sécuriser les paiements en ligne, Revolut lance des cartes virtuelles éphémères.

Concrètement, les clients de la FinTech britannique pourront créer des cartes virtuelles à usage unique en quelques secondes, dont les numéros seront automatiquement renouvelés après chaque transaction. «Il faudrait à peu près 800 ans avant d’épuiser toutes les combinaisons possibles de cartes à 16 chiffres, nous voyons donc des cartes virtuelles éphémères comme une solution viable sur le long terme pour lutter contre la fraude en ligne», indique Vlad Yatsenko, co-fondateur et CTO de Revolut. Les cartes virtuelles éphémères sont cependant réservées aux clients premium de la néobanque qui déboursent 7,99 euros par mois pour bénéficier de services supplémentaires.

1,5 million d’utilisateurs en Europe 

Avec ce nouveau dispositif, les utilisateurs auront la possibilité de ne pas donner leurs informations bancaires réelles pour mieux se prémunir face à la fraude en ligne. Une fois la transaction terminée, le site sur lequel le paiement est effectué ne pourra donc plus facturer l’internaute, ce qui limite par conséquent les risques de détournement. Les cartes virtuelles éphémères viennent s’ajouter aux dispositifs de sécurité existants sur Revolut, comme le blocage de la carte par géolocalisation, la possibilité de bloquer ou de débloquer les cartes physiques ou encore l’activation ou la désactivation du paiement sans contact.

Fondée en 2015 par Nikolay Storonsky et Vlad Yatsenko, Revolut a lancé au départ une application mobile qui permettait d’envoyer et de recevoir de l’argent dans plusieurs devises. Progressivement, la FinTech a ajouté d’autres services financiers pour devenir une alternative aux banques classiques, à l’image de ce que propose l’Allemand N26, qui vient de lever 160 millions de dollars en vue de son expansion aux États-Unis et au Royaume-Uni. A ce jour, Revolut revendique 1,5 million d’utilisateurs en Europe, dont 220 000 en France.

Tags
Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

4 commentaires

  1. Bonjour,
    En France Revolut n’a rien d’une innovation, les banques ont mis à notre disposition ces cartes virtuelles depuis des lustres.

  2. Les FINTECH et néo banques font bouger les « acteurs classiques »… et c’est une très bonne chose.
    En revanche, ce principe de carte éphémère et les autres dispositifs de sécurité que vous citez (en dehors peut être de la géolocalisation) existent déjà et sont proposés par de nombreux « acteur classiques » (parfois depuis longtemps pour certains).

  3. MasterCard fourni déjà ses services en France. Avec une banque en ligne comme Fortuneo, c’est complètement gratuit. C’est très pratique en effet.

  4. L’innovation Revolut, c’est surtout le changement de devise « on the fly ». Vous plaisantez … C’est absolument le TOP. Je suis parti en vacance et en business partout avec. Simplement EXCELLENT pour passer d’une devise à l’autre en 10 secondes. Les cartes virtuelles, c un bon service (mais pas novateur en France, il est vrai). Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer