ActualitéBusinessFinTechInvestissementsLes levées de fondsStartup

N26 lève 160 millions de dollars pour se lancer aux États-Unis

Le montant

La FinTech allemande N26, qui développe une banque mobile, a bouclé un tour de table de 160 millions de dollars en série C mené par Allianz X, la division d’Allianz en charge des investissements dans le numérique, et le géant chinois Tencent, propriétaire de l’application WeChat qui revendique 1 milliard d’utilisateurs mensuels. Lors de son précédent tour de table, en juin 2016, la société avait levé 40 millions de dollars. Au total, l’entreprise a levé 215 millions de dollars depuis sa création.

Le marché

Lancée en 2015 par Valentin Stalf et Maximilian Tayenthal, la banque mobile N26, qui promet une ouverture de compte en 8 minutes depuis un smartphone, a passé l’été dernier le cap des 500 000 clients dans les 17 pays européens dans lesquels elle opère (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Slovénie…). Désormais, N26 compte plus de 850 000 clients. Disponible en France depuis janvier 2017, la néobanque revendique plus de 200 000 utilisateurs dans l’Hexagone, où elle engrange 5 000 nouveaux clients chaque semaine. A ce jour, la banque mobile a traité plus de 9 milliards d’euros de volume de transactions et prévoit de dépasser la barre des 13 milliards d’euros pour la seule année 2018.

Pour séduire une clientèle jeune, plus connue sous le nom de «Millennials» (18-35 ans), N26 a conçu une application au design épuré pour proposer les fonctionnalités habituelles des banques traditionnelles sur mobile. Sur son smartphone, l’utilisateur peut en effet gérer son compte comme il l’entend. A partir de l’application mobile, il peut ainsi visualiser en temps réel le solde de son compte, choisir son code secret, effectuer des virements classiques, modifier son plafond de dépenses, désactiver ou réactivent instantanément sa carte bancaire, ou encore bloquer (ou débloquer) certaines fonctionnalités, comme le paiement sans contact.

Parmi la jungle de néobanques qui ne cessent de fleurir, N26 doit notamment faire face au Britannique Revolut, qui revendique 1,5 million d’utilisateurs, dont 220 000 en France, et affirme avoir atteint la rentabilité. En France, la banque mobile berlinoise doit également affronter Orange Bank, qui a annoncé avoir attiré 100 000 clients en quatre mois.

Les objectifs

Ce financement doit permettre à N26 de se mettre en ordre de taille pour se déployer aux États-Unis. Le lancement officiel est prévu pour juin prochain avec l’ouverture d’un bureau à New York. Outre les États-Unis, la banque mobile prévoit également de se lancer au Royaume-Uni avant la fin de l’année. N26 vise les 5 millions de clients d’ici fin 2020.

N26 : les données clés

Fondateurs : Valentin Stalf et Maximilian Tayenthal
Création : 2013
Siège social : Berlin
Activité : banque mobile
Financement : 160 millions de dollars en mars 2018

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

1 thought on “N26 lève 160 millions de dollars pour se lancer aux États-Unis”

  1. Bonjour, bel article très instructif, et quel succès pour N26! Je vous conseille par ailleurs d’aller voir Ditto Bank également, neo-banque franco-anglaise très prometteuse. Je l’utilise depuis un mois, et j’en suis très satisfait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This