ActualitéChiffres Cles

Samsung plus fort que son concurrent Apple : mythe ou réalité?

2013 est une année record pour Samsung, qui a écoulé plus de 10 millions d’unités de son dernier smartphone, le Galaxy S4, en moins d’un mois. Un succès qui fait de l’ombre à Apple, firme pionnière dans le domaine des smartphones, qui représentent 70% du bénéfice de Samsung. Le coréen serait-il devenu «trop fort pour Apple» ? C’est à cette question que tente de répondre une étude publiée aujourd’hui par le cabinet Xerfi Global.

Un CA de 140 milliards d’euros pour Samsung, contre 120 pour Apple

Ce chiffre est indiscutable, mais doit être relativisé. En effet, Samsung, n°1 mondial des écrans et puces mémoires pour mobile, et n°2 des semi-conducteurs, a largement bénéficié des commandes d’Apple. La firme à la pomme a donc, d’une certaine manière, aidé son concurrent coréen à devenir le fournisseur clé des industries électroniques.

Samsung a dépensé 8 milliards d’euros en 2012 pour la R&D, contre 2,6 pour Apple

Là encore, les chiffres pèsent en la faveur du géant coréen. Mais ils ne reflètent pas la dette qu’a Samsung envers Apple : en effet, les smartphones et tablettes de la gamme Galaxy n’auraient jamais vu le jour sans les innovations d’Apple, l’iPhone et l’iPad. En développant les premiers smartphones et tablettes, et en contribuant à la diffusion de leur usage, Apple a ouvert une brèche dans laquelle Samsung s’est engouffré avec succès.

3,5 milliards d’euros dédiés à la publicité en 2012 : un budget impressionnant

Ce chiffre détrône Coca-Cola, qui occupait jusqu’ici la 1ère place du classement mondial des budgets publicitaires. Le budget marketing global de Samsung s’élève à 9 milliards d’euros, soit un montant supérieur aux dépenses R&D de l’entreprise. Une comparaison qui fait réfléchir : Samsung sera-t-il capable, comme Apple avec le smartphone puis la tablette, de créer la prochaine rupture technologique ? Des efforts faramineux de communication n’auront jamais l’effet d’une innovation de rupture.

Des ventes qui ont doublé, et un bénéfice net de plus de 50 milliards d’euros depuis 2007

Ces résultats contrastent avec ceux des concurrents japonais de Samsung, qui ont accumulé environ 30 milliards d’euros de pertes nettes. Les anciens «champions» de l’industrie électronique (Toshiba, Sony, Panasonic, etc.) se tiennent à l’écart de l’innovation, et peinent à rattraper leur retard sur les composants nouvelle génération. Samsung a su surfer sur le succès des produits Apple pour supplanter ses concurrents asiatiques. Mais tout n’est pas définitivement acquis : Sony commence à se redresser, et Apple, conscient d’avoir participé à l’essor de son rival coréen, cherche à réduire sa dépendance, ce qui doit inciter Samsung à trouver d’autres débouchés.

Crédit photo : BeGeek

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Un commentaire

  1. La guerre entre Apple et Samsung n’est pas finie de se terminer ! Cette concurrence bénéficie aux utilisateurs finaux, c’est le principal :)

Samsung plus fort que son concurrent Apple : mythe ou réalité?
[DECODE RH] Avec Diane Rivière, DRH / CHRO (Amazon, Adecco, Axa)
La Silicon Valley, tu passes ou tu t’en passes? 1/2
La startup R-Pur lève 2,5 millions d’euros pour ses masques anti-pollution
[PORTRAIT] Baptiste Robert, le hacker traqueur de failles à la renommée internationale
[Made in Switzerland] La Suisse à Slush 2019
Les offres d’emploi de la semaine
Copy link