ActualitéHealthcareTech

Santé : comment le mobile va révolutionner le marché et connecter la médecine

Plus de 100 000 applications de santé sont déjà disponibles sur les stores

Le marché de la santé va connaître lui aussi sa révolution digitale. Heliceum, a regroupé plusieurs chiffres et propose une infographie récapitulative avec Frenchweb.

Ainsi, de 2013 et 2017, le marché mondial des applications mobiles sera 11 fois plus important, passant de 2,3 milliards de dollars à 26,5 milliards de dollars. On y apprend également que :

  • le marché mondial des applications mobiles sera 11 fois plus important, passant de 2,3 milliards de dollars à 26,5 milliards de dollars ;
  • le nombre de mobinautes santé sera 13 fois plus important, passant de 107 millions d’utilisateurs à 1,3 milliards d’utilisateurs ;
  • le marché d’appareils connectés augmentera de 69%, passant 403 millions de dollars à 5,6 milliards de dollars ;
  • le nombre d’appareils de M-santé connectés vendus sera 13,5 fois plus important, passant de 4,5 millions à 61 millions ;
  • le chiffre d’affaire généré par les applications mobile de santé augmentera de 80%, passant de 1,3 milliard de dollars à 2,4 milliards de dollars ;
  • plus de 100 000 applications de santé sont aujourd’hui disponibles sur les stores, dont 40 % sont payantes et 15% sont à destination des professionnels.

infographie

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Santé : comment le mobile va révolutionner le marché et connecter la médecine
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link