ActualitéActualité Start Me UpInvestissementsLes levées de fondsStart Me Up

[Search] Pour Algolia, l’ambition américaine se confirme

nicolas_Algolia Algolia vient d’opérer une nouvelle levée de fonds de 1,2 million d’euros, une extension du round bouclé en septembre dernier (1,3 million d’euros auprès d’investisseurs américains: Index Ventures, Point Nine Capital et le français Alven Capital. Cette fois, c’est Storm Ventures, via Jason Lemkin qui met au pot, ainsi que plusieurs angels américains.

Lancée en 2012 par Nicolas Dessaigne et Julien Lemoine (passés par Exalead), Algolia a développé un système de recherche adressés aux aux développeurs de sites web et d’applications mobiles. La solution, en SaaS, est censée faciliter les requêtes de produits notamment.

Rentré en avril de Y Combinator, les fondateurs s’apprêtent maintenant à s’installer à San Francisco pour se concentrer sur le marché américain. Le département R&D restera cependant en France à Paris, sous la houlette de Julien Lemoine. Nicolas Dessaigne partirait lui à San Francisco.

L’entreprise compte aujourd’hui 7 personnes, à Paris.  Mais avec cet apport de cash, Algolia, qui avait frisé les embauches du temps de l’incubation au Y Combinator, compte activement recruter.

« Le succès va dépendre du marché américain », précise Nicolas Dessaigne, co-fondateur d’Algolia.Ce tour de table est volontairement opéré avec des américains pour les aider à recruter notamment.

« 50 % de nos clients sont là-bas, on parle d’une centaine au total, et nous couvrons 31 pays. On a deux catégories de clients : les clients long tail qui vont venir en self-service sur le site , et des entreprises sur des contrats dédiés spécifiques. Je continue à « travailler » les deux . » « Concrètement, on veut améliorer la recherche de base de données ».

Il faudra à l’équipe convaincre alors sur le SaaS et les données externalisées: catalogues e-commerce, données internes et « sensibles », les bases clients par exemple. »On a rajouté des fonctions analytics, sur des requêtes qui n’ont pas de résultats ». Le traitement de la sémantique est efficace à 95%.

Objectif maintenant: être break even dans quelques mois.

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Search] Pour Algolia, l’ambition américaine se confirme
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia
4 logiciels de paie pour bien gérer votre entreprise et vos RH
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?
FoodTech: comment la restauration d’entreprise innove face à la crise
Formation des collaborateurs: comment éviter «l’obsolescence programmée de la connaissance»?