Business

SeLoger.com accepte l’offre d’Axel Springer

Les groupes SeLoger.com et Axel Springer sont parvenus à un accord sur l’offre publique d’achat. En effet le groupe allemand a accepté de relever le prix de son offre à 38,05 euros par actions, soit une prime de 12% par rapport à l’offre initialement déposée le 28 septembre 2010 (34 euros).

Cette nouvelle offre valorise donc SeLoger.com à près de 631 M€.

Cette offre d’achat sera soumise à un seuil, fixé à 50,01% (en ce compris la participation de 12,4% détenue par Axel Springer) du capital et des droits de vote de SeLoger.com, en dessous duquel elle n’aura pas de suite positive.
Cette offre s’inscrit dans le cadre de la conclusion, le 17 janvier 2011, d’un accord entre Axel Springer et SeLoger.com prévoyant également les engagements suivants :

  • l’engagement du Conseil de surveillance de SeLoger.com de recommander la nouvelle offre ;
  • l’ajournement définitif par le Conseil de surveillance de SeLoger.com de l’assemblée générale extraordinaire de SeLoger.com (l’« AGE ») convoquée pour statuer sur un projet de clause limitative des droits de vote ;
  • le désistement de SeLoger.com de son recours devant la Cour d’Appel de Paris à l’encontre de la décision de conformité de l’Autorité des marchés financiers (l’« AMF ») du 29 novembre 2010 relative à l’Offre et de toute action judiciaire visant l’Offre ;
  • le Conseil de surveillance de SeLoger.com comportera un nombre de membres désignés par Axel Springer lui permettant d’obtenir la majorité des membres en cas de suite positive de la nouvelle offre, ainsi que trois membres indépendants désignés par le Conseil de surveillance actuel ;
  • la mise en place d’un plan d’intéressement sur cinq ans en faveur des cadres dirigeants de SeLoger.com, en cas de suite positive de la nouvelle offre.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
SeLoger.com accepte l’offre d’Axel Springer
Bourse: comment choisir son broker pour investir depuis son smartphone
Par sécurité, Joe Biden devra-t-il renoncer à son vélo interactif Peloton?
loon
Alphabet décide d’en finir avec Loon, son projet d’accès Internet par ballons
Animal Crossing, Among Us, FIFA… : retour sur ces jeux vidéo dopés par la pandémie
Facebook: le conseil des sages va décider si Donald Trump peut revenir sur le réseau
parler
Justice: Amazon ne sera pas contraint d’héberger le réseau social Parler