ActualitéBusinessStartup

Semaine Israël #1: L’innovation comme moteur

A l’invitation de la Fondation France Israël, FrenchWeb a participé il y a quelques jours à un voyage de découverte d’Israël à travers une série de rencontres avec des acteurs locaux de l’innovation (chercheurs, startups, personnalités…).

Une occasion unique de traverser le miroir des clichés qui abondent sur le pays dans son ensemble et de tenter de comprendre comment un état de 7 millions d’habitants peut générer autant de valeur technologique, de startups innovantes et de matière grise recherchée.

Premier épisode d’une semaine spéciale sur FrenchWeb: L’innovation comme moteur

Quelques jours avant notre départ, Israël se hissait à la première place mondiale en matière de R&D dans le classement de 59 pays réalisé par l’IMD de Lausanne. En clair, l’état juif peut s’enorgueillir d’avoir le plus fort indice d’investissement en recherche par tête d’habitant au monde. C’est donc tout naturellement à Haïfa, la matrice scientifique d’Israël, que débutait notre « Trip IT ».

Au nord d’Israël, à deux pas de la frontière libanaise, Haïfa est un poumon portuaire mais c’est avant tout la ville de la plus ancienne et de la plus prestigieuse université du pays: le Technion. Il a accueiili ses premiers étudiants dès 1924 avec un objectif clair: créer les élites scientifiques d’une future nation. C’est d’ici qu’on été pensées toutes les infrastructures du pays dans les années 50. Sur le campus de 21 hectares est concentrée une pléiade de pôles d’excellence en biotechnologie, recherche spatiale, physique théorique, informatique…

Le Technion, fort de ses 17 000 étudiants triés sur le volet est le véritable M.I.T israélien. On pratique ici, comme une évidence, l’interdisciplinarité en matière de recherche. Un « merge » qui est certainement la première explication rationelle du dynamisme high-tech du pays. Lorsqu’une idée germe, l’ambition même de la breveter et de la développer industriellement est au coeur des préoccupations. Ici, on cherche pour créer de la valeur et si une découverte en chimie ne trouve pas de débouchée directe dans sa propre discipline, elle pourra peut-être ouvrir un champ de vision méthodologique ou applicatif à d’autres pôles de recherche du Technion. C’est tout l’intérêt de la transversalité et force est de constater que cette approche pluridisciplinaire produit des résultats visibles en terme d’innovation puis, dans la foulée, de croissance économique.

Au Technion, près de la moitié des enseignants sont à l’origine de startups en parallèle de leur activité première, une statistique proprement inimaginable en France !

Cette culture de l’excellence au profit de l’application industrielle est une des manifestations de la notion d’utilité de chacun au projet collectif qui semble être un moteur essentiel de la société israélienne. Résultat, les grands groupes high tech essentiellement américains ne s’y trompent pas et pré-embauchent les étudiants du Technion dès leur premier cycle pour venir travailler à quelques kilomètres seulement dans le technopôle de Haifa. Là, se concentrent sur quelques centaines de mètres, à deux pas d’une longue plage, les centres de recherche de Google, Yahoo, Intel, Microsoft, Philips…

C’est ici que:

  • Les 200 ingénieurs de Google ont produit des briques majeurs de l’autocomplete des termes de search, Google Instant, l’interface SMS de Gmail…
  • Intel a développé Centrino
  • Yahoo! Research a décidé l’entreprise à ne pas se positionner sur une dimension sociale

Du côté de Matam à Haïfa les ingénieurs de Google n’ont qu’à traverser la rue pour rencontrer ceux de Yahoo! ou d’Intel. Un fort parfum de Silicon Valley et la sensation d’être au coeur du symbole le plus éclatant de la réussite israélienne en matière d’innovation.

Crédit photos: Marc Israel Sellem

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This