A la uneBourseInvestissementsObjets connectésTech

Sigfox : la start-up française pourrait bientôt lever 100 millions d’euros

MISE A JOUR LE 03 DECEMBRE 2014 :

Sigfox s’apprête finalement à lever 100 millions d’euros pour une valorisation proche de 1 milliards d’euros rapporte Le Figaro. Il s’agirait alors d’une des plus importantes opérations pour une start-up française avec Deezer et Blablacar.

[Article initialement publié le 10 octobre 2014] « Sigfox se prépare à boucler un tour de 50 millions d’euros »

La conquête se poursuit pour Sigfox, la société dirigée par Ludovic Le Moan, spécialiste de la connectivité des objets. La start-up toulousaine a déjà levé 27 millions d’euros, mais a encore besoin de financer sa croissance. La startup devrait réaliser 6 millions d’euros de chiffres d’affaires cette année, un chiffre qui a double à chaque fin d’exercice.

Ludovic Le Moan a installé 1300 antennes pour couvrir le territoire français, et est parvenu à exporter le modèle en Espagne, en Russie, et en Belgique. La stratégie de Sigfox, c’est de s’adosser à un opérateur local, comme Albertis en Espagne ou Micronet pour connecter les places de stationnement à Moscou.

Il est temps maintenant d’accélérer, et c’est la banque Lazard qui est censée mener la ronde dans ce nouveau tour de table en cours de bouclage. On peut d’ores et déjà penser que les futurs investisseurs seront clairement internationaux et ce, pour plusieurs raisons. La première, c’est qu’Anne Lauvergeon est aujourd’hui la chef d’orchestre de l’internationalisation de Sigfox. L’ex-patronne d’Areva favorise sans nul doute les relations avec les grands acteurs, que ce soient les investisseurs, comme les partenaires commerciaux de Sigfox.

Deuxième raison : Sigfox veut partir à l’assaut du marché américain. Elle vise par ailleurs une introduction en bourse, on parle du Nasdaq mais rien n’est encore joué. Aux Etats-Unis, la stratégie semble être la même : s’adosser à des opérateurs, ou des acteurs de la distribution et de la sécurité pour étendre le parc réseau bas débit dont Sigfox a le secret.

Sigfox, qui a reçu plusieurs offres de rachat mais les a jusqu’à présent déclinées selon nos informations, ne néglige pas non plus les acteurs asiatiques. Le patron de Sigfox s’est d’ailleurs rendu cet été dans plusieurs pays d’Asie ( Chine, Corée du sud…), et devrait recevoir certains d’entre eux à Labège, le siège de Sigfox.

Revoir l’interview exclusive d’Anne Lauvergeon et Ludovic Le Moan :

Voir l’interview de L. Moan : « Comment Sigfox gère-t-il sa croissance? 

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Sigfox : la start-up française pourrait bientôt lever 100 millions d’euros
Face à Amazon, Microsoft s’allie à SpaceX (Elon Musk) pour muscler son offre cloud
Malgré son activité cloud, IBM affiche des revenus en baisse pour le troisième trimestre d’affilée
Face à Samsung, SK Hynix rachète l’activité de puce-mémoire NAND d’Intel pour 9 milliards de dollars
Moment devient Dimpl et lève 4 millions d’euros auprès d’Elaia, Idinvest et Bpifrance
Le Français Esker fait ses premiers pas boursiers aux États-Unis
Avec SingPass, Singapour adopte la reconnaissance faciale pour accéder à ses services administratifs