ActualitéArts et CulturesBusiness

Smule, 54 millions de dollars pour s’étendre en Asie

  • Grâce à l'apport du Chinois Tencent, la valorisation de Smule atteint désormais 604 millions de dollars.
     
  • L’entreprise basée à San Francisco revendique actuellement 52 millions d’utilisateurs actifs mensuels qui créent plus de 20 millions de chansons par jour.
     
  • En 2016, la société américaine a enregistré un chiffre d’affaires de 101 millions de dollars, en hausse de 54% par rapport à 2015.

 

Le montant

La start-up californienne Smule, qui développe des applications musicales sur mobile, a levé 54 millions de dollars auprès du géant chinois Tencent. Adams Street Partners, Bessemer Ventures, Floodgate, Shasta Ventures et Franklin Templeton Investments ont également participé à l’opération. Celle-ci porte la valorisation de la société à 604 millions de dollars. 

Le marché

Fondée en 2008 par Jeff Smith et Ge Wang, Smule a lancé plusieurs applications, notamment Sing! Karaoke et Magic Piano, permettant à leurs utilisateurs de partager différents types de performances musicales. L’entreprise basée à San Francisco revendique actuellement 52 millions d’utilisateurs actifs mensuels qui créent plus de 20 millions de chansons par jour. L’ambition de la société est de «construire un réseau social autour de la musique» tout en aidant à promouvoir la musique, explique Jeff Smith, co-fondateur et CEO de Smule.

En 2016, la société américaine a enregistré un chiffre d’affaires de 101 millions de dollars, en hausse de 54% par rapport à 2015. Dans le même temps, son nombre d’utilisateurs actifs mensuels a augmenté de 52% par rapport à l’année précédente.

Les objectifs

Cet investissement doit permettre à Smule d’étendre ses activités mondiales. La société mise notamment sur l’Asie, qui regroupe déjà 40% des utilisateurs de Smule. Dans ce cadre, l’appui de Tencent, qui édite l’application WeChat, sera déterminant.

[tabs]

[tab title= « Smule : les données clés »]

Fondateurs : Jeff Smith et Ge Wang

Création : 2008

Siège social : San Francisco

Activité : applications musicales sur mobile

Financement : 54 millions de dollars en mai 2017

[/tab]

[/tabs]

Lire aussi : 5 entreprises françaises qui réinventent la musique

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This