ActualitéLes levées de fondsMarketing & Communication

Snapchat lève 175 millions de dollars mais sa valorisation reste identique

Snapchat attire toujours les investisseurs. Le réseau social vient en effet de boucler un nouveau tour de table de 175 millions de dollars (environ 159,7 millions d'euros) auprès de Fidelity Investments, rapporte le Wall Street Journal.

Cette opération s'inscrirait toutefois dans le cadre de la levée de fonds réalisée en mai 2015 par Snapchat – et qui valorisait alors la société à 16 milliards de dollars – dans la mesure où l'entreprise avait déjà autorisé la vente de ces actions, indique le WSJ. Dans tous les cas, ce nouvel investissement a été réalisé sur la base d'une valorisation inchangée, à 16 milliards de dollars. 

Monétiser l'audience

Depuis quelques mois, certains investisseurs restent en effet prudents en matière de valorisation dans le secteur technologique. Fidelity Investments avait par exemple réévalué fin 2015 la valeur du capital qu'il détenait dans le spécialiste du stockage en cloud Dropbox, qui n'est pas coté en Bourse. [lire notre article : Twitter, LendingClub… Faut-il s’inquiéter de la chute des valorisations de certaines entreprises de la Tech?, ndlr]

Cette annonce survient alors que Snapchat cherche à monétiser son audience de plus de 100 millions d'utilisateurs. Jusqu'à présent, la plateforme a essentiellement misé sur la publicité ou encore la vente de fonctionnalités supplémentaires, comme le «replay» de vidéos censées être éphémères. Mais le réseau social pourrait également se lancer dans l'e-commerce, selon Re/code.

Tags

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Snapchat lève 175 millions de dollars mais sa valorisation reste identique
À Milan, des défilés virtuels pour la Fashion Week
Covid-19: Google Maps repère et cartographie les zones d’infection
WeWork réduit la voilure en Chine
FinTech: la banque publique russe Sberbank entérine sa transformation en géant de la Tech
Podcasts : La voix est-elle le nouveau graal des médias numériques ?
YouTube
Face au boycott, Facebook, Twitter et YouTube acceptent de réguler les contenus nocifs
Copy link