BusinessData Room

Le social commerce pèsera 50 milliards de dollars en 2020

Selon le Jack Myers Media Business ReportFacebook, Groupon et Living Social sont simplement en train de dessiner les contours de la plus formidable opportunité actuelle pour les marketers avec un marché du social marketing qui représentait 1.2 milliard $ en 2010 et devrait atteindre les 50 milliards $ d’ici à 2020.

Facebook s’annonce comme le grand gagnant de ce nouvel eldorado puisque, selon le cabinet d’études, 75% des détaillants envisagent de passer par le réseau social pour développer leurs activités de social marketing et que 50% d’entre eux se disent même prêts à l’utiliser à la place de leur propre site internet pour des lancements de produits et des promotions.

Les sites et applications hyperlocaux semblent devoir profiter pleinement de cette manne grâce à leur positionnement stratégique entre les détaillants nationaux, les commerces locaux et les consommateurs.

Les marketers découvrent ainsi un nouveau lien rapide et économique avec les consommateurs au détriment des anciennes méthodes de couponing dans le presse ou via la boite aux lettres. Les promotions sont directement proposées lors d’une visite sur des sites, pages Facebook, comptes Twitter et applications mobiles comme le fait Coca Cola avec toute connexion sur le site d’American Idol.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Le social commerce pèsera 50 milliards de dollars en 2020
[Made in océan Indien] Covid-19: comment les marketplaces se sont multipliées sur l’île Maurice
FinTech: Klarna s’apprête à clôturer un tour de table à 1 milliard de dollars
Cédric O annonce un investissement de 2,3 millions d’euros pour soutenir les écosystèmes régionaux 
Facebook vs. Apple: le réseau social joue la défense des pubs ciblées et des PME
Navettes autonomes: le groupe français Transdev s’allie à Mobileye (Intel) et Lohr
Après l’école 42, Xavier Niel va financer une école gratuite d’agriculture