ActualitéData Room

Dailymotion multiplie les accords publicitaires dans 5 pays

Dailymotion consolide sa présence sur le marché publicitaire allemand, belge, néerlandais, canadien, et brésilien au travers d’accord avec des régies publicitaires locales ou présentes sur ces marchés. A commencer par Hi-media Advertising qui prend en charge l’Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas. Avec Hi Media, Dailymotion souhaite proposer aux annonceurs des campagnes sur-mesure (campagnes display intégrant de nombreux formats, opérations publicitaires basées sur la vidéo, opérations de sponsoring et de marketing viral).

Au Canada, c’est la régie publicitaire Olive Media qui commercialisera désormais le service Dailymotion dans ses versions anglophone et francophone. Enfin, au Brésil, Dailymotion a passé un accord de partenariat exclusif avec le groupe Abril.

“C’est une grande satisfaction de voir notre part d’audience augmenter dans tous ces territoires, cela nous permet de conclure des partenariats particulièrement dynamiques avec des acteurs puissants localement et d’asseoir encore plus la présence de notre marque tout en multipliant les revenus” déclare Luc Dumont, VP Développement international de Dailymotion.

Dailymotion enregistre 93 millions de visiteurs uniques sur son réseau (source : ComScore, Février 2011) et un milliard de vidéos vues par mois.

Tags

Richard Menneveux

CEO & Editor in Chief@Decode Media / Pour me contacter: richard@decode.media / Pour communiquer sur FrenchWeb, devenez partenaire, cliquez ici.
Dailymotion multiplie les accords publicitaires dans 5 pays
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link