ActualitéData RoomLes levées de fondsMarketing & Communication

Social media marketing : Thismoment lève 17,6 millions de dollars

Thismoment vient de lever 17,6 millions de dollars (13,7 millions d’euros) auprès de Sierra Ventures, Trident Capital et UMC. Ce nouvel investissement sera utilisé pour renforcer le développement de son produit et répondre à la demande.

A l’heure où les internautes produisent une quantité importante de contenus, Thismoment a mis au point une plate-forme, baptisée Thismoment Content Cloud, qui permet à ses clients d’effectuer une « curation » automatisée des contenus produits (publications, photographies, vidéos sur Facebook, Twitter, Instagram…). L’idée étant après de les utiliser à des fins marketing une fois la permission obtenue, ou pour d’autres raisons (commerciales, ressources humaines…).  L’interface s’intègre avec les systèmes comme Adobe Marketing Cloud ou Salesforce1.

« Notre mission est d’aider les entreprises à faire évoluer leur utilisation des UGCs (user-generated content, les contenus générés par les utilisateurs, ndlr) au-delà des promotions et des campagnes, toujours sur des applications commerciales qui transforment la façon dont ils engagent avec leurs clients, les employés et les prospects » explique Vince Broady, le fondateur et président.

La jeune pépite, basée à San Francisco, avait déjà levé 22 millions de dollars en 2012. Elle affirme compter aujourd’hui plus de 150 grandes marques parmi ses clients, dont Coca-Cola, Levi’s ou encore Sephora.

thismomet

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Social media marketing : Thismoment lève 17,6 millions de dollars
Comment la FinTech suédoise Klarna veut conquérir la France
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale
Amazon s’est vu infliger une amende record pour non respect du RGPD
Deliveroo envisage de quitter l’Espagne, où les livreurs devront bientôt être salariés
Google
GAFAM: des résultats trimestriels à nouveau mirobolants malgré quelques nuages