ActualitéBusiness

[Social recrutement] Le français Work4 Labs lève 11 millions de dollars

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Le recrutement sur les réseaux sociaux a le vent en poupe. Après le buzz Silp, c’est au tour de la start-up Work4 Labs de faire parler d’elle. Spécialisée dans le recrutement sur Facebook, la société vient de boucler une première levée de 11 millions de dollars, auprès du fonds américain Matrix Partners et de quelques business angels.

Basée à San Francisco, la jeune pousse a été fondée par le français Stéphane Le Viet. Diplômé d’Harvard et de Polytechnique, Stéphane Le Viet est également à l’origine de la société Multiposting, éditrice d’un logiciel de multidiffusion d’annonces d’emplois sur Internet. En plus de son siège social en Californie, Work4 Labs a étendu sa présence à New-York et à Paris.

Créée en 2010, la solution de recrutement social, revendique aujourd’hui plus de 1000 entreprises clientes, dont 25% des sociétés du CAC 40. Parmi elles : le cabinet Deloitte, L’Oréal, Groupon, Gap, HardRock Café ou encore UPS et Randstad.

Grâce à cette augmentation de capital, Work4 Labs compte accélérer le développement de ses technologies, et particulièrement la mise au point de son algorithme. Les fonds levés seront également affectés à la mise en place de différentes actions marketing, à la fois, aux Etats-Unis et à l’étranger. L’objectif est, enfin, de décliner et d’améliorer l’offre pour un usage mobile. Une stratégie indispensable compte tenu du succès de Facebook sur les smartphones.

L’application Work for US, permet ainsi aux entreprises de créer un espace dédié au recrutement sur leur page Facebook, où elles peuvent publier leurs offres d’emplois. Ces annonces sont ensuite postées simultanément sur différents réseaux sociaux et sur une centaine de job boards. Les offres d’emplois sont parallèlement diffusées via les publicités Facebook. Les entreprises ont également la possibilité de synchroniser leurs sites de recrutements déjà existants à l’application. De leur côté, les candidats peuvent postuler directement depuis Facebook, via un simple bouton. Enfin, Work4 labs propose une analyse de la portée de chaque annonce sur le réseau social.

Contrairement à LinkedIn, davantage réservé aux cadres, cette solution a pour ambition de s’adresser à tous les profils, du travailleur saisonnier jusqu’au cadre supérieur. En exploitant le social graph de Facebook, Work4 Labs s’appuie donc sur un réseau de près d’1 milliard de membres. De quoi booster le trafic des annonces et de profiter d’un système efficace de recommandations.

Une première version gratuite sera proposée aux startups dès la semaine prochaine tandis qu’une autre offre plus avancée (intégration de vidéos, tracking, conseils) est commercialisée 44$ par mois. Une dernière formule dédiée aux grandes entreprises est également disponible.

Un commentaire

  1. Personnellement, je ne crois absolument pas au recrutement sur Facebook à l’inverse de twitter.Le concept semble dépasser.

Bouton retour en haut de la page
[Social recrutement] Le français Work4 Labs lève 11 millions de dollars
[Série B] Ouihelp lève 30 millions d’euros pour renforcer sa solution d’aide à domicile
TikTok mise sur les abonnements payants pour s’affranchir de la publicité
Pourquoi Klarna va supprimer 10% de ses effectifs dans le monde
[Seed] La PropTech Buildrz réalise une première levée de fonds de 3,8 millions d’euros
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media