ActualitéAmérique du nordBusinessInvestissementsLes levées de fondsStartupTech

SoftBank injecte 300 millions de dollars dans un service de dog sitting

Le montant

La start-up américaine Wag, qui propose de balader les chiens quand leurs propriétaires sont trop occupés pour le faire, a bouclé un tour de table de 300 millions d’euros. Derrière cet investissement, se cache le mastodonte japonais SoftBank, qui a participé à l’opération via Vision Fund, son véhicule d’investissement imposant de 98 milliards de dollars. Dans le cadre de ce tour de table, Joshua Viner, co-fondateur de l’entreprise, sera remplacé à la tête de Wag par Hilary Schneider, ex-CEO de LifeLock.

Cette opération, qui permet à SoftBank de détenir 45% du capital de l’entreprise californienne, porte à plus de 360 millions de dollars le montant total levé par la société depuis sa création. L’an passé, elle avait déjà levé 40 millions de dollars.

Le marché

Fondée en 2014 par Jason Meltzer et Joshua Viner, Wag développe une plateforme permettant de mettre en relation les propriétaires de chiens avec des «dog lovers» pour garder leur animal pendant leur absence. Le service est essentiellement axé sur la promenade de chiens, mais il est également possible de les garder plusieurs heures ou même de les prendre en pension pendant plusieurs jours.

Pour rassurer les propriétaires de chiens, la société affirme que les promeneurs et les «dog sitters» sont certifiés. De plus, les propriétaires peuvent surveiller à distance leur chien avec un suivi GPS en temps réel, un rapport d’activité après chaque promenade et des photos de leur animal préféré pour être sûr qu’il soit en forme. A ce jour, le service est opérationnel dans plus de 100 villes à travers les États-Unis.

Le marché des services aux animaux domestiques est en plein essor. Selon l’American Pet Products Association, les dépenses autour des animaux domestiques augmentent chaque année depuis 1994 et ont atteint près de 67 milliards de dollars aux États-Unis en 2016. Preuve de la bonne forme du secteur, PetSmart a racheté l’an passé Chewy, une marketplace américaine spécialisée dans la vente de produits pour chiens et chats, pour un montant record de 3 milliards de dollars.

D’autres acteurs se sont positionnés sur ce marché, à l’image de la start-up américaine Rover, qui permet de trouver un logement temporaire pour les animaux domestiques (chiens, chats…). Cette dernière a levé 65 millions de dollars l’an passé. En France, Gardicanin, DogVacances ou encore Holidog proposent également des services de pension pour chiens.

Les objectifs de la Start-up 

Ce nouveau tour de table doit permettre à Wag de s’étendre sur le territoire américain, voire à l’international sous l’impulsion de SoftBank. Dans les prochains mois, le principal défi de la start-up américaine sera d’étendre son marché à l’ensemble des animaux de compagnie.

Wag : les données clés

Fondateurs : Jason Meltzer et Joshua Viner
Création : 2014
Siège social : Los Angeles
Activité : service de dog-sitting
Financement : 300 millions de dollars en janvier 2018

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
SoftBank injecte 300 millions de dollars dans un service de dog sitting
Empowerment des collaborateurs: pourquoi les résultats ne sont-ils pas à la hauteur des espérances?
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia
4 éditeurs de logiciels de paie pour bien gérer votre entreprise et vos RH
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?
FoodTech: comment la restauration d’entreprise innove face à la crise
Formation des collaborateurs: comment éviter «l’obsolescence programmée de la connaissance»?