A la uneBusinessEuropeHealthcareTech

Sophia Genetics injecte de l’intelligence artificielle dans les hôpitaux publics

Le diagnostique moléculaire permet de comprendre l'origine d'une maladie. Allié à la technologie numérique, il permettrait «d'ici 10 ans de maîtriser le cancer, à l'aide d'une intelligence collective», affirme Jurgi Camblong, fondateur de Sophia Genetics, une plateforme, qui, à partir du séquençage de l'ADN, centralise les données nécessaires aux hopitaux qui effectuent ces tests.

Tandis que d'autres start-up, telle GenePred, se placent sur le séquençage des gênes propres à chaque individu, Sophia Genetics, veut, elle mettre les hôpitaux à l'heure du Big Data. Elle met à leur disposition une plateforme «communautaire en Saas sur laquelle les hôpitaux payent uniquement en fonction de leurs besoins». A l'heure du désengagement du public et de la chasse aux coûts, les hôpitaux peuvent s'y retrouver : «il n'y a ainsi pas d'investissement à faire», assure Jurgi Camblong.

En Europe, la société basée en Suisse a déjà convaincu 180 hôpitaux, dont 20 en France.

La start-up a déjà réalisé 4 levées de fonds auprès notament de l'investisseur et entrepreneur belge Marc Coucke (Omega Pharma). 

VOIR : L'interview de Jurgi Camblong, CEO de Sophia Genetics

Fondateur : Jurgi Camblong

Siège : Lausanne (Suisse)

Effectifs: 110 personnes dont 50 ingénieurs et docteur en mathématiques et biologie infomatique. 50 commerciaux.

Date de création : 2011

VOIR AUSSI: [NOUVEAU] «Healthcare Connect»: l’émission e-santé

E-santé: les 10 tendances à surveiller

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Sophia Genetics injecte de l’intelligence artificielle dans les hôpitaux publics
Mobilité: Renault, Atos, Dassault, STMicroelectronics et Thales unissent leurs recherches
VTC: Didi Chuxing lève 1,5 milliard de dollars en dette avant son IPO
Nestor
FoodTech: Elior rachète la startup Nestor pour compléter son offre auprès des entreprises
huawei
Loi « anti-Huawei »: les opérateurs pourront finalement réclamer des indemnisations, juge le Conseil d’État
Cooptalis: comment le spécialiste de l’expatriation a adapté son offre pour faire face à la crise
E-commerce: StockX lève 255 millions de dollars pour une valorisation à 3,8 milliards de dollars