Bertrand DuperrinBusinessLes contributeursLes ExpertsMarketing & CommunicationTech

Soyez Digital en 2018 : débarrassez vous de votre CDO

Par Bertrand Duperrin, expert FrenchWeb

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Je n’ai jamais été fan des Chief Digital Officers et il me semble bien qu’heureusement le sujet soit passé de mode. Quelques constats :

• Je n’ai pas l’impression que les entreprises qui n’avaient pas de CDO aient plus ou moins bien avancé en moyenne que celles qui en avaient.

• Beaucoup trop de CDO avaient une vision marketing et relation client avant tout. On en a beaucoup parlé mais au bout de quelques années force est de se rendre compte que l’interne a rarement suivi et la façade se craquelle. J’ai récemment vu une entreprise dont tout le monde était convaincu qu’elle avait magistralement passé le cap se mettre en quête d’un directeur de la transformation car finalement c’est ça le sujet.

Il n’y a jamais eu de patron de l’électricité  alors pourquoi un patron du digital ?

• Justement ceux qui ont réussi avaient peut être un titre de CDO mais étaient davantage des Chief Transformation Officer. Et bien autant leur donner leur vrai titre.

De manière générale si on considère que le digital c’est un peu comme l’électricité, je n’ai jamais entendu parler d’une entreprise ayant nommé un directeur de l’électricité. Par contre il y a des directeurs des choses qu’on fait avec l’électricité. Et là on est donc davantage dans la verticalité et dans le métier.

Et puis beaucoup de CDOs l’avaient dit eux-mêmes : leur objectif était de rendre leur fonction inutile. Donc au bout de quelques années soit ils ont réussi, soit ils ont échoué, soit ils étaient inutiles mais la conséquence est la même : on n’a plus besoin d’eux.

Fini le digital « hors sol »

Que vous soyez avancés ou débutants dans votre transformation digitale plus qu’un CDO vous avez besoin de personnes capables d’appliquer le digital au métier et de transformer ces derniers. C’est concret, pragmatique, efficace et porteur de sens. Si vous avez besoin de coordonner les initiatives et les moyens, nommez plutôt un directeur de la transformation.

Mais s’il vous plait arrêtez des départements ou directions digitales hors sol qui planent au dessus des métiers sans les connaître en profondeur et ne sont pas légitimes par rapport à eux.

L’expert:

bertrand-duperrinBertrand Duperrin est Digital Transformation Practice Leader chez Emakina. Il a été précédemment directeur conseil chez Nextmodernity, un cabinet dans le domaine de la transformation des entreprises et du management au travers du social business et de l’utilisation des technologies sociales.

Un commentaire

  1. Je ne suis pas sûr de comprendre l’objet de cet article, sauf à promouvoir un titre dont se prévaut l’auteur, lui permettant de justifier sa fonction.
    En effet, un titre n’est jamais qu’une description de poste qui couvre des réalités différentes. Chacun s’approprie son poste en fonction de ses compétences et des attentes de la société dans laquelle il travaille. Ce n’est pas le titre qui fait la fonction mais bien l’inverse. Sinon on peut quasiment remette en question tous les titres de toutes les personnes. En attendant, bien joué pour l’accroche, j’ai lu l’article.

Bouton retour en haut de la page
Soyez Digital en 2018 : débarrassez vous de votre CDO
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Série A] RH : Club Employés lève 7 millions d’euros auprès de MAIF Avenir
[Seed] Rodeeo lève 400 000 euros pour son app de location de véhicules
BeautyTech: le géant britannique Treatwell rachète la startup française Wavy
Facebook, Amazon, Uber, Twitter… Pourquoi la Tech américaine recrute moins qu’avant ?
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media