Participez au Top 100 des entreprises qui recrutent dans le numerique 2019
/ InsidersActualité

[INSIDERS] RGPD : les plaintes à la Cnil ont augmenté de 34%

#RGPD : les plaintes à la Cnil ont augmenté de 34%

AFP – L’entrée en vigueur le 25 mai dernier du nouveau Règlement européen sur la protection des données (RGPD) a donné un coup de fouet aux plaintes déposées devant la Cnil, selon les chiffres diffusés par le gendarme français des données personnelles. La Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés) a reçu 9 700 plaintes depuis le début de l’année, soit 34% de plus que l’an dernier à la même époque. 6 000 de ces plaintes ont été déposées après l’entrée en vigueur du RGPD, a précisé la Cnil.

Le nouveau texte européen conforte les droits des internautes européens sur la protection de leurs données personnelles. Il impose de nouvelles obligations aux entreprises en matière de traitement des données, sous peine de sanctions pouvant aller jusqu’à 20 millions d’euros et 4% du chiffre d’affaires.

Depuis son entrée en vigueur, la Cnil a également vu «augmenter significativement» les signalements de fuites de données par les entreprises, signalements rendus obligatoires par le RGPD. La Cnil a reçu 1 000 notifications de violations de données en 2018, «soit environ sept par jour depuis le 25 mai», a-t-elle souligné.

Crédits : Shutterstock.

La Cnil a par ailleurs reçu plusieurs plaintes collectives. Prévues par le RGPD, ces plaintes permettent à une association de fédérer des internautes autour d’un recours commun. L’association La Quadrature du Net a ainsi déposé des plaintes contre chacun des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft). L’association NOYB (None of Your Business), fondée par l’activiste autrichien Max Schrems, a pour sa part déposé plainte contre Google et son système d’exploitation pour smartphone Android. Enfin, l’association britannique Privacy International a attaqué sept acteurs du marché publicitaire procédant à la collecte à grande échelle de données, dont Criteo, la star française du secteur.

La Cnil précise qu’elle est concernée par 187 cas de plaintes transfrontalières (visant des plateformes présentes dans plusieurs pays). L’organisation française est chef de file dans 15 de ces enquêtes qui, pour la plupart, touchent à la manière dont les plateformes recueillent le consentement des internautes avant la collecte de leurs données.

La Cnil n’a pas encore infligé de sanction financière au titre du RGPD. La première grosse sanction de ce type en Europe a été infligée en octobre par l’homologue portugais de la Cnil à un établissement hospitalier de la banlieue de Lisbonne. L’hôpital Barreiro-Montijo, qui a fait appel, a écopé d’une amende de 400 000 euros pour avoir laissé un trop grand nombre de personnes, dont du personnel administratif, accéder à des données médicales de patients.

#Quantique : Atos centralise sa recherche dans les Yvelines

AFP – Atos pose mardi la première pierre de son futur laboratoire mondial de recherche et développement aux Clayes-sous-Bois, dans les Yvelines. Le site de 350 ingénieurs et scientifiques travaillera notamment sur le quantique, la technologie qui doit révolutionner l’informatique avec ses puissances de calcul faramineuses. Il travaillera également sur l’intelligence artificielle, les supercalculateurs et la cybersécurité. Sa construction représente un investissement de plusieurs dizaines de millions d’euros.

Crédit: Tobias Arhelger

Le géant français vient de signer avec le gouvernement indien un contrat de trois ans portant sur la fourniture de supercalculateurs BullSequana, dans le cadre du plan indien de supercalcul. Le groupe de services informatiques est entré sur ce marché en 2014, en rachetant le groupe Bull. La division «Big Data et Cybersécurité», qui comprend les supercalculateurs, connaît une croissance organique solide et a représenté environ 6% du chiffre d’affaires d’Atos en 2017.

#Coopération : du capital émirati pour l’innovation française

AFP – Bpifrance et le fonds d’investissement émirati Mubadala ont signé un accord de co-investissement portant sur 300 millions d’euros, et portant sur le financement de l’innovation. L’argent sera investi tant directement dans des entreprises françaises que dans des fonds privés de capital-risque français.

Cette nouvelle enveloppe vient compléter le programme Fonds franco-émirati, lancé en 2014, qui a déjà engagé 300 millions d’euros. Le Fonds franco-émirati cible notamment les secteurs de la santé, de l’éducation, ou encore les services aux personnes âgées.

#eGouvernement : la France juste au-dessus de la moyenne européenne pour la numérisation de ses services publics 

AFP – La France est juste au-dessus de la moyenne européenne pour ce qui concerne la numérisation de ses services administratifs, selon l’édition 2018 d’un baromètre publié tous les ans par la Commission européenne. La France parvient à entrer de peu dans le quadrant de tête des pays de l’Union, ceux qui combinent à la fois une offre de services publics numériques supérieure à la moyenne, et une utilisation de ces services par la population supérieure à la moyenne.

Les meilleurs élèves de la classe sont les pays nordiques, les Pays-Bas et l’Estonie, et l’Espagne est le seul autre grand pays de l’UE à faire partie du quatuor de tête. Au Royaume-Uni, l’utilisation des services numériques est bonne mais ceux-ci sont relativement moins étendus. En Italie, en l’Allemagne et en Pologne, les services numériques sont relativement moins étendus, et ils sont relativement moins utilisés.

#HappyAtWork : les décideurs défendent l’IA dans le travail

Les dirigeants d’entreprise plébiscitent très largement l’intelligence artificielle comme un élément positif dans le monde du travail, selon une étude réalisée par le groupe Tata Communication auprès de 120 responsables de grandes entreprises dans le monde. Ils sont en effet 99% à y voir un outil d’amélioration de la productivité et de l’efficacité de leurs salariés, 93% à améliorer leur capacité créatrice et leurs interactions entre collègues et 90% à améliorer la «diversité cognitive». 75% y voient enfin de nouvelles opportunités au sein de l’entreprise pour les salariés intégrant les besoins de «flexibilité» et d’«agilité».

Tags
Plus d'infos

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Un commentaire

  1. RGPD : les plaintes à la Cnil ont augmenté de 34% : il est intéressant de pouvoir constater ce genre de progression dans le dépôt des plaintes. Maintenant, voyons les résultats que ces plaintes vont donner, car oui, il y a des plaintes mais ils faut aussi les résultats doivent donner l’envie aux associations de vouloir continuer ainsi.
    Surtout envers les (très) grandes entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer