ActualitéEn pratiqueStart Me Up

Start-ups : tout ce qu’il faut savoir avant de lever des fonds

Le glossaire du bootstrapping, fundraising, série A ou B, FCPI, FCPR… pour les nuls.

France Digitale publie un diaporama pour comprendre la distinction entre le bootstrapping et le fundraising, et quelle voie choisir lorsque l’on démarre. Après avoir rappelé qu’une levée de fonds consiste en une prise de participation dans le capital de l’entreprise – à la différence d’un prêt octroyé par une banque – et ce que sont le pré-amorçage, l’amorçage, les tour de table A et B… sont détaillées les possibilités de sorties pour les investisseurs, ou même la distinction entre un FCPI ou un FCPR.

Les capital-risqueurs attendent d’une entreprise une équipe forte, composée de plusieurs fondateurs si possible, une vision, une promesse et un business model. Un document pour découvrir les notions indispensables aux créateurs d’entreprises, ou réviser les fondamentaux.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

3 commentaires

  1. C’est très intéressant, mais c’est bien dommage d’avoir ce diaporama en Anglais, surtout pour un site Français, et une agence Française. Mon niveau d’anglais n’est pas assez bon pour comprendre toutes les pages. Néanmoins, merci cela m’éclaire déjà un peu plus !

  2. Camille_Folliot FannyDepardon Je ponds un business plan dans la nuit et demain on se lance ! Go go go ! ^^

Bouton retour en haut de la page
Start-ups : tout ce qu’il faut savoir avant de lever des fonds
E-santé: Aga Care lève des fonds pour développer son coach virtuel de bien-être
Boosté par les GAFAM, le fleuron français des câbles sous-marins ASN espère doubler ses revenus
Pourquoi Salty a choisi de devenir une DNVB pour se réinventer
E-commerce: Polar Analytics lève 1,2 million d’euros auprès de Frst et Kima
Post-achat: ParcelLab lève 92,5 millions d’euros auprès d’Insights Partners
Royaume-Uni: l’App Store d’Apple sous la menace d’une plainte au nom de 19,6 millions de clients