Data RoomManagementTech

Startup Weekend Lyon, du 18 au 20 février

Le Startup Weekend arrive à Lyon les 18, 19 et 20 février. L’évènement phare de tous les passionnés de création d’entreprises, d’innovation, de startups et de networking se tiendra à l’École Supérieure de Commerce et Développement 3A, située au sein de l’Université Professionnelle Internationale René Cassin.

La centaine de participants attendue n’aura que 54 heures pour développer le meilleur concept de start-up. Du logo au prototype, en passant par le business plan et la communication, les équipes composées de développeurs, graphistes, commerciaux, pros du marketing…n’auront pas une minute à perdre!

Les équipe se forment durant le weekend, il n’est pas nécessaire d’avoir une idée de start-up pour venir. La motivation et l’envie de tenter cette aventure de 54 heures suffisent pour participer.

A l’issue de ce week-end, trois startups seront sélectionnées par un jury en fonction de la pertinence des idées proposées.

Plus d’informations et inscription au Startup Weekend Lyon: lyon.startupweekend.org

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. Venez nombreux à cet évènement unique en région Rhone-Alpes! Apportez vos idées, vos compétences et surtout votre enthousiasme !
    Attention, les places partent très vite !

  2. Y a-t-il un jury ou une présentation finale à laquelle il serait possible d’assister ? Je suis malheureusement pris ce weekend là et ne peux donc pas participer, mais j’aurais été très intéressé malgré tout.

Bouton retour en haut de la page
Startup Weekend Lyon, du 18 au 20 février
Quels outils pour faciliter le travail des développeurs?
Blast, un programme pour aider les startups françaises à marcher dans les pas de SpaceX
Zoom lance un fonds de 100 millions de dollars pour les développeurs d’applications
Comment La Quadrature du net est devenue le fer de lance de la liberté à l’ère du numérique
Comment Sidetrade s’est imposé comme l’une des références mondiales du cycle order-to-cash
Aux États-Unis, les géants de la Tech se veulent conciliants avec Joe Biden