ActualitéArts et CultureHealthcareTech

Stitch, un réseau social pour communiquer en temps réel dans les hôpitaux

Un réseau social pour les professionnels du secteur médical. C’est plus ou moins le concept de Stitch, une start-up américaine présentée hier lors du TechCrunch Disrupt. La société, qui se lance aujourd’hui, propose au secteur hospitalier de regrouper en un seul et même lieu l’ensemble des communications et des données dont les employés ont besoin pour soigner un patient, et éviter ainsi les nombreux allez-retours entre les couloirs.

La plateforme inclut plusieurs fonctionnalités spécifiquement développées. Comme présenté sur son site Internet, Stitch propose notamment d’accéder à une messagerie privée sous forme de fil de discussions pour chaque patient. Un membre de l’équipe peut être notifié en ajoutant un «@», de même qu’il suffit d’ajouter un hashtag «#» pour faire référence à un autre patient. Il est également possible de télécharger des images médicales ou des données associées.

Sécurisation des données

Fondée par Bharat Kilaru et Jonathan Weinstein – qui ont tous deux exercés dans le milieu médical par le passé -, Stitch fonctionne telle une interface en cloud, c’est-à-dire consultable depuis un ordinateur, une tablette ou un smartphone, afin de répondre aux besoins de mobilités du personnel.

Principale inquiétude que peut susciter une telle plateforme : quel est le degré de sécurisation des données ? Stitch l’assure sur son site Internet : «Stitch offres des conversations privées à travers des conteneurs de base de données isolées 100% sécurisées, des mesures de sécurité de transmission de données et une technologie d’authentification avancée».

stitch
Crédit: Teamstitch.com

Bouton retour en haut de la page
Stitch, un réseau social pour communiquer en temps réel dans les hôpitaux
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
[Serie C] Wandercraft lève 45 millions de dollars pour accélérer son développement aux États-Unis
Instagram propose à ses influenceurs de vendre des abonnements à leurs followers
[Build Up] Luko fait l’acquisition de son concurrent allemand Coya