Data RoomStartup

Fabrice Sergent, la stratégie de Cellfish après le rachat d’Airborne

Créé en 2006 et dirigé depuis New York, Cellfish Media est un des principaux éditeur et distributeur de contenus et services web et mobiles.

Ses activités ont débuté avec le fameux label BlingTones. Dans sa « Content Factory » de Paris et New York, la société développe des sonneries, musiques et jeux pour les mobiles et propose  depuis peu des thèmes complets (écran accueil, sonneries…) pour Blackberry et Android.
Cellfish a également créé le coffre-fort virtuel, pour stocker et partager des photos et vidéos dans un premier temps puis désormais ses données personnelles. Une avancée stratégique vers le cloud pour mobiles.

Fort de  25% du marché en France et 7% aux Etats Unis, la société poursuit sa croissance internationale avec l’ouverture il y a quelques jours d’une nouvelle base UK.
Cellfish, c’est un CA de 100M$ en 2009, une place dans le top 40 des annonceurs en France, 14 millions de clients uniques et 320 collaborateurs dans le monde.

Très récemment, la société a annoncé l’acquisition d’Airborne Mobile, un des principaux éditeurs américains d’applications mobiles, détenteur de quelques unes des licences mobiles parmi les plus recherchées aux Etats Unis dans les domaines du sport et du divertissement.

Entretien depuis New York avec Fabrice Sergent, Fondateur et DG de Cellfish Media, créateur en 1995 de Club Internet.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Fabrice Sergent, la stratégie de Cellfish après le rachat d’Airborne
[Livre Blanc] Les 3 clés de réussite pour digitaliser son catalogue papier
[Livre Blanc] Le playbook North Star: tout savoir pour assurer le succès de vos produits
[Livre Blanc] Pourquoi choisir une plateforme ERP Cloud peut vous prémunir de la crise?
Entreprise plateforme Sopra Steria Next
[Livre Blanc] Les dirigeants face aux scénarios de demain
[Livre Blanc] Être manager en 2021
[Livre Blanc] Identité numérique: quelle est la perception des consommateurs ?