ActualitéBusinessIntelligence ArtificielleInvestissementsLes levées de fondsMedia

Syllabs, 2 millions d’euros pour accélérer le déploiement de sa solution de production automatique de textes

Le montant

La société française Syllabs, spécialisée dans l’analyse sémantique, a bouclé un tour de table de 2 millions d’euros auprès de la structure bretonne West Web Valley, qui est à la fois un accélérateur de start-up et un fonds dédié à l’amorçage. Le groupe de presse Sipa Ouest-France ainsi que BNP Paribas Développement, la filiale du groupe bancaire qui investit ses fonds propres pour soutenir le développement des PME et ETI, ont également participé à l’opération.

Le marché

Créé en 2006 par Claude de Loupy et Helena Blancafort, Syllabs était au départ un laboratoire de recherche privé spécialisé dans le traitement automatique des langues. Au fil de leurs travaux, les chercheurs de la société sont parvenus en 2011 à mettre au point leur premier moteur de rédaction. Ce dernier repose sur un algorithme qui collecte, trie et organise des milliers de données pour les transformer en temps réel en informations publiables. De cette manière, cette technologie permet de produire automatiquement un contenu éditorialisé, peu importe le domaine, en plusieurs langues dans un laps de temps très court.

En mars 2015, la technologie développée par Syllabs s’est retrouvée sous le feu des projecteurs à l’occasion des élections départementales. Et pour cause, Le Monde a utilisé un robot codé par la société afin de couvrir les résultats de cette échéance électorale et rédiger ainsi 36 000 articles en une seule soirée. Depuis, des acteurs du web, issus aussi bien de l’immobilier et du commerce en ligne que du tourisme et du webmarketing, se sont tournés vers cette solution de robot-rédaction pour produire une information hyper-locale ou hyper-spécialisée.

Les objectifs 

Avec ce tour de table, Syllabs prévoit de renforcer ses effectifs. En 2018, la société souhaite en effet multiplier par 5 son nombre d’employés pour atteindre une quarantaine de collaborateurs d’ici la fin de l’année. Dans ce cadre, une partie de l’équipe sera basée à Nantes, que l’entreprise considère comme «un territoire d’excellence dans le domaine du numérique».

Ce renforcement doit permettre à la société de déployer ses moteurs de rédaction plus rapidement sur plus de marchés. «Nous avons deux à trois ans d’avance sur la concurrence au niveau mondial et une fenêtre de tir que nous ne pouvons pas laisser passer», explique Claude de Loupy, co-fondateur et CEO de Syllabs. Et d’ajouter : «Aujourd’hui, les États-Unis maîtrisent l’accès à l’information. Notre ambition est que la France, ou plus largement l’Europe, en maîtrise la production.»

Syllabs : les données clés

Fondateurs : Claude de Loupy et Helena Blancafort
Création : 2006
Siège social : Paris
Activité : solution de production automatique de textes
Financement : 2 millions d’euros en mars 2018

Tags
Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer