AcquisitionActualitéBusinessMarketing & CommunicationStartup

Synthesio met la main sur la startup belge Social Karma

Exclu

Synthesio, l’entreprise française spécialisée dans la veille sur les réseaux sociaux, a annoncé l’acquisition de la start-up bruxelloise Social Karma, spécialisée dans l’analyse des données sur les réseaux sociaux. La solution de la jeune pousse belge viendra se greffer à la plateforme de Synthesio.

Fondée en 2012, Social Karma a conçu une plateforme d’analyse de l’engagement social qui offre pléthore d’informations sur les réseaux sociaux principaux (Facebook, Twitter, Instagram, YouTube) pour les spécialistes du marketing afin qu’ils puissent améliorer efficacement leur stratégie sociale. «Social Karma a été fondée pour aider les spécialistes du marketing et les annonceurs à mesurer, comparer et optimiser leurs campagnes publicitaires sur les réseaux sociaux», explique Thierry Soubestre, fondateur et CEO de Social Karma.

«Une stratégie d’acquisition agressive de deux ans»

En s’emparant de cette société belge, Synthesio, qui a vu le jour en 2006 sous l’impulsion de Loïc Moisand et de Thibault Hanin, poursuit sa stratégie d’acquisition qui doit lui permettre de se renforcer sur le marché de la veille des réseaux sociaux. «A partir de janvier l’an passé, nous nous sommes engagés dans une stratégie d’acquisition agressive de deux ans, alors que nous travaillons à la création d’une suite mondiale de solutions d’analyse sociale», indique Loïc Moisand, co-fondateur et CEO de Synthesio. Sur son segment d’activité, l’entreprise française doit faire face à une kyrielle de concurrents (Linkfluence, Brandwatch, Salesforce, Sysomos…).

En janvier dernier, la société basée à New York a également mis la main sur Bunkr, décrit comme le «PowerPoint français», qui a cessé ses activités, faute d’avoir trouvé un modèle économique viable. Depuis sa création, Synthesio a aussi levé 30 millions de dollars.

Lire aussi : La stratégie de Synthesio pour atteindre les 60% de chiffre d’affaires aux USA

Bouton retour en haut de la page
Synthesio met la main sur la startup belge Social Karma
Comment Block (ex-Square), la FinTech de Jack Dorsey, veut démocratiser le minage de bitcoin
Avec 25,5 milliards de dollars levés en 2021, la Tech londonienne domine l’Europe
[SEED] Stoïk lève 3,8 millions d’euros auprès d’Alven Capital et Kima Ventures pour assurer les PME contre les cyberattaques
Google demande l’annulation d’une amende de 100 millions d’euros reçue de la Cnil pour ses cookies
[Serie A] Unkle lève 10 millions d’euros pour assurer les propriétaires et se porter garant des locataires
Comment Rosaly veut démocratiser l’acompte sur salaire en France