ActualitéTransport

Taxis et VTC : « une mission de concertation » lancée par le gouvernement

Le gouvernement a annoncé le lancement d’ « une mission de concertation » dans le conflit qui oppose les taxis aux véhicules de tourisme avec chauffeur, par les voix du ministre de l’Intérieur Manuel Valls et de la ministre de l’Artisanat et du Tourisme Sylvia Pinel, alors que les taxis parisiens entament ce lundi une journée de mobilisation.

Cette grève survient quelques jours après que le Conseil d’Etat, saisi par Allocab, ait supprimé le délai de 15 minutes que les VTC devaient respecter avant de servir un client, estimant qu’il portait  « une atteinte grave et immédiate aux intérêts économiques » de ces entreprises. Le décret « nuit au développement en France d’une offre de transport de personnes sur réservation préalable. Le décret porte atteinte à la liberté du commerce et de l’industrie et à la liberté d’entreprendre » avait-il estimé [lire l’article dédié].

Les taxis reprochent aux VTC de les concurrencer en prenant des clients à la volé, une démarche censée être réservée aux taxis qui s’acquittent d’une plaque à plus de 200 000 euros pour exercer leur activité, les véhicules de transport avec chauffeur ne pouvant alors que répondre aux demandes effectuées par une application mobile.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Tags

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. frenchweb #lebontaxi Le gagnant sera l’acteur le mieux digitalisé. Les VTC ont de l’avance mais pas les voitures ni les couloirs réservés.

Taxis et VTC : « une mission de concertation » lancée par le gouvernement
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Copy link