ActualitéAffaires publiquesTransport

Taxis-VTC : le Parlement vote définitivement la loi

C’est désormais acté : l’Assemblée nationale a voté jeudi soir la proposition de loi relative aux taxis et aux voitures de transport avec chauffeur en second lecture, comme le Sénat l’avait adopté fin juillet, celui-ci étant issu du rapport de Thomas Thevenoud. Dans l’hémicycle, les socialistes, écologistes et radicaux de gauche ont voté favorablement, alors que l’UMP et l’UDI se sont abstenus.

Parmi les nouvelles mesures, le texte interdit aux VTC d’utiliser la géolocalisation, au cœur de leur modèle économique, qui leur permet de recueillir des commandes des utilisateurs depuis leurs mobiles. A contrario, la loi incite les taxis à se doter de cette technologie via la création d’un « registre de disponibilité des taxis ». Ces derniers pourront aussi se voir attribuer une couleur de véhicule unique dans une zone géographique donnée selon les préfectures (comme « taxis jaunes » à New York).

Diversifier les activités

Autre crève-cœur pour les sociétés de VTC : l’obligation de retourner à la base entre chaque course plutôt que de les enchaîner clients après clients. Le Sénat a cependant allégé fin juillet cette mesure en contraignant un tel retour dans le seul cas où le chauffeur n’aurait pas de nouvelle course déjà enregistrée.

Dans ce nouveau contexte,  les VTC misent non seulement sur l’extension de leur réseau à de nouvelles villes françaises, mais comptent aussi se diversifier. Trois options sont désormais envisagées, voire testées par les VTC: les déplacements professionnels, l’organisation de covoiturage et le transport de marchandises.

 

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

6 commentaires

  1. Bravo pour cette loi bien rétrograde !!!
    Il faudrait aussi obliger l’achat de vynil à chaque MP3 acheté, sinon l’industrie du disque va souffrir.
    Merci pour ce moment Mr le Ministre

  2. la phobie administrative a de beaux jours devant elle, bravo Mr
    Thevenoud. Obliger des voitures à rouler à vide dans un trafic déjà
    surchargé, un vrai contresens économique et écologique. Absurde !

  3. La honte.
    Mr Thevenoud, reprenez votre torchon et aller payer vos impôts.

  4. Et après on s’étonne que rien ne bouge en France. C’est triste et vraiment désespérant.

Bouton retour en haut de la page
Taxis-VTC : le Parlement vote définitivement la loi
[Made in océan Indien] Covid-19: comment les marketplaces se sont multipliées sur l’île Maurice
FinTech: Klarna s’apprête à clôturer un tour de table à 1 milliard de dollars
Cédric O annonce un investissement de 2,3 millions d’euros pour soutenir les écosystèmes régionaux 
[DECODE Quantum] A la rencontre de Jacqueline Bloch, Directrice de Recherche au CNRS
Facebook vs. Apple: le réseau social joue la défense des pubs ciblées et des PME
Navettes autonomes: le groupe français Transdev s’allie à Mobileye (Intel) et Lohr