ActualitéAmérique du nordBusinessTransport

Trottinettes électriques : Ford s’offre Spin pour contrer Lime et Bird

La folie des trottinettes électriques gagne les constructeurs automobiles. S’intéressant de près aux nouvelles formes de mobilité, l’Américain Ford a décidé de mettre la main sur la start-up californienne Spin, qui propose des trottinettes électriques en free-floating. Les modalités financières de l’opération n’ont pas été dévoilées mais le montant total de la transaction avoisinerait les 100 millions de dollars, selon Axios.

Fondé en 2016 par Derrick Ko, Euwyn Pool et Zaizhuang Cheng, Spin fait figure de pionnier sur le marché des trottinettes électriques. Après avoir proposé initialement des vélos en libre-service, la société a déployé ses premières trottinettes électriques en mars dernier à San Francisco, au même moment que Lime et Bird, qui sont désormais les leaders mondiaux du secteur.

Cependant, face aux chaos provoqué par ces nouveaux engins dans la ville californienne, la municipalité a vu rouge et a donc ordonné aux trois opérateurs de retirer leurs trottinettes électriques en free-floating de la circulation. Désormais, il faut obtenir un permis d’exploitation et seules les sociétés Scoot et Skip ont réussi à décrocher le précieux sésame à San Francisco. A ce jour, Spin opère dans 9 villes américaines, dont Detroit, où est situé le siège historique de Ford, et 5 campus universitaires.

Ford diversifie son activité dans les nouvelles formes de mobilité

Avec Spin, Ford fait une nouvelle percée dans les nouvelles mobilités. «Spin marque une étape importante et témoigne de nos ambitions pour le futur de la mobilité urbaine», souligne d’ailleurs la firme américaine. Avec l’appui de la start-up californienne, le constructeur américain entend déployer son propre service de trottinettes électriques dans une centaine de villes d’ici 2020.

Cette acquisition est une preuve supplémentaire des ambitions de Ford dans les services de mobilité. Ces dernières années, la firme de Detroit a notamment racheté Chariot, qui propose un service de navettes partagées, en 2016, puis Autonomic Technologies et TransLoc, deux start-up développant des logiciels de transport, en début d’année. Cet été, Ford a également annoncé la création de sa propre division dédiée aux véhicules autonomes. Dans ce cadre, le constructeur compte investir 4 milliards de dollars d’ici 2023. Ford s’est aussi allié à Baidu pour tester des voitures autonomes en Chine et développer la conduite automobile de demain.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Trottinettes électriques : Ford s’offre Spin pour contrer Lime et Bird
Reconnaissance faciale
Reconnaissance faciale: la Cnil trace ses lignes rouges
Ludovic Le Moan (Sigfox): «Personne ne parlait de bas débit avant nous, les autres sont venus par opportunisme»
Les offres d’emploi de la semaine
Pourquoi 1Password boucle une première levée de 200 millions de dollars après 14 ans d’existence
L’Asie et les États-Unis à la pointe des FinTech en 2019
[Appel à candidatures] Participez au palmarès 2020 des entreprises qui recrutent dans le numérique
Copy link