ActualitéBusinessInvestissementsLes levées de fondsStartupTransport

Google Ventures injecte 250 millions de dollars dans les vélos et les trottinettes électriques de Lime

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Le montant

La start-up américaine Lime, qui développe un service de partage de vélos et de trottinettes électriques en libre-service, a bouclé un tour de table de 250 millions de dollars mené par GV (ex-Google Ventures), le fonds d’investissement de la firme de Mountain View, rapporte Axios. Selon une source proche du dossier, cette opération valorise désormais l’entreprise à hauteur de 1 milliard de dollars. En février, la société avait déjà levé 70 millions de dollars pour lancer ses trottinettes électriques.

Le marché

Lancée en juin 2017 par Toby Sun, Brad Bao, Adam Zhang et Charlie Gao, Lime déploie des vélos, des vélos électriques et des trottinettes électriques à travers les États-Unis. Depuis le lancement du service, la société affirme avoir enregistré plus de 4,2 millions de trajets.

Contrairement aux services de partage de partage de vélos publics lancés par de nombreuses municipalités à travers le monde, comme le Vélib’ à Paris, Lime offre la possibilité de prendre et déposer un vélo de la société n’importe où dans la ville. Pour cela, l’application mobile de la start-up géolocalise les vélos disponibles, qui peuvent être débloqués en scannant un QR code présent sur chaque vélo.

Sur le marché du partage de vélos, Lime doit faire face aux deux mastodontes chinois Ofo et Mobikeracheté par Meituan-Dianping en avril pour 2,7 milliards de dollars, qui ont débarqué sur le territoire américain l’an passé. Les deux services revendiquent chacun 10 millions de vélos en circulation dans plus de 200 villes à travers le monde et 200 millions d’utilisateurs.

Sur le marché américain, Lime doit également affronter Bird, son principal rival, qui ne cesse de gagner du terrain outre-Atlantique. Créée en 2017 par Travis Vander Zanden, un ancien de Lyft et Uber, cette start-up mise sur les trottinettes électriques. En pleine expansion, la société vient de lever 150 millions de dollars auprès de Sequoia Capital pour rejoindre le club des licornes.

Outre Bird, Lime doit aussi faire face à la concurrence d’Uber, qui a racheté en avril la société new-yorkaise JUMP, spécialisée dans les vélos électriques en «free-floating». Dès février, les deux sociétés avaient noué un partenariat pour permettre à la plateforme de VTC de lancer un programme-test à San Francisco pour que ses utilisateurs puissent accéder à un service de partage de vélos électriques en libre-service, baptisé Uber Bike. Lyft veut également se positionner sur ce marché. Pour cela, le rival d’Uber aux États-Unis est en passe de s’offrir Motivate, la société qui gère Citi Bike, le principal service de partage de vélos à travers les États-Unis.

Les objectifs de la Start-up

Avec ce tour de table, Lime prévoit de poursuivre le déploiement de son service aux États-Unis. Dans ce sens, la start-up prévoit d’augmenter la taille de sa flotte de vélos et de trottinettes électriques.

Lime : les données clés

Fondateurs : Toby Sun, Brad Bao, Adam Zhang et Charlie Gao
Création : 2017
Siège social : San Mateo (Californie)
Activité : service de partage de vélos et de trottinettes électriques en libre-service
Financement : 250 millions de dollars en juin 2018

Bouton retour en haut de la page
Google Ventures injecte 250 millions de dollars dans les vélos et les trottinettes électriques de Lime
Deezer s’écroule pour ses premiers pas à la Bourse de Paris, dans un contexte « difficile »
FinTech : les levées de fonds ralentissent au premier semestre
Le député MoDem Jean-Noël Barrot nommé ministre délégué au Numérique
Pixmania, la nouvelle aventure entrepreneuriale de Steve et Jean-Emile Rosenblum
Web3 : Comment The Sandbox a attiré plus de 300 marques dans son métavers
Guerre des talents, Skill gap, Grande Démission… Comment répondre aux nouveaux enjeux RH des entreprises?

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media