ActualitéMarketing & CommunicationRetail & eCommerce

Twitter se lance dans le social e-commerce avec un bouton « acheter »

C’était un mouvement attendu, c’est désormais officiel : Twitter a annoncé l’arrivée d’un bouton « acheter » afin que ses utilisateurs puissent s’offrir des produits mis en avant sur la plate-forme de microblogging. Le réseau social se lance ainsi dans le social commerce. Le service n’est pour l’instant disponible qu’auprès d’une petite communauté d’utilisateurs situés aux Etats-Unis, avant de se généraliser progressivement.

Des partenariats

Pour se lancer, la firme californienne s’est associée à plusieurs start-ups spécialisées dans l’e-commerce, dont Fancy et Gumroad, deux plates-formes d’achat et de vente d’objets, Musictoday, pour acheter des places de concerts et des produits dérivés liés à la musique et Stripe, un spécialiste du paiement en ligne.

Dans cette phase de test, une fois qui l’utilisateur a cliqué sur le bouton « Acheter », il accède à une fiche produit détaillée et peut par la suite effectuer un paiement et renseigner son adresse de livraison. Des informations qui peuvent être sauvegardées pour la prochaine fois, ou supprimées.

Dans la foulée des applications asiatiques

Pour commencer, Twitter a annoncé des partenariats avec plusieurs grandes marques dont Burberry et The Home Depot ou encore le rappeur Eminem. L’enjeu est important pour Twitter puisqu’il s’agit de monétiser son audience.

Au second trimestre de l’année, le réseau social a publié un chiffre d’affaires de 312 millions de dollars, pour une perte nette de 145 millions de dollars. La publicité ne suffisant pas, la société espère reproduire le succès des applications asiatiques de messagerie instantanée qui ont fait très tôt le pari du social commerce. Le Chinois WeChat a par exemple vu s’ écouler 550 000 smartphones Huawei sur sa marketplace. Des billets d’avion ou des réservations de taxis sont également disponibles.

Bouton retour en haut de la page
Twitter se lance dans le social e-commerce avec un bouton « acheter »
Cajoo
Quick commerce: pourquoi la livraison rapide à domicile peine à être rentable
[Livre Blanc] Comment surfer sur la vague du sales enablement ?
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom
6 questions pour comprendre l’organisation des élections du CSE
VTC : le Singapourien Grab entre à Wall Street, valorisé à près de 37 milliards de dollars