ActualitéAsieServices

Uber coupe les prix de 30% à Shanghai sur fond de forte concurrence en Chine

Le spécialiste des véhicules avec chauffeur doit faire face à la concurrence d’acteurs locaux

En plus de « diviser par deux » le tarif minimum à 30 yuans la course (3,6 euros à date, ndlr), la société de véhicules avec chauffeur Uber a annoncé qu’il allait couper les prix de 30% à Shanghai afin de devenir le service de « pilote privé de tout le monde ».

Un véritable coût marketing pour la société qui n’hésite pas à préciser que « pour un prix inférieur à celui d’un café au lait, vous pouvez maintenant avoir une Audi A6 qui vous attend lorsque vous sortez travailler pour aller au travail ». Pour étendre sa base d’utilisateurs, elle offrira également 100 yuans (à peu près 12 euros à date, ndlr) à tous clients qui feront connaître son service.

Derrière ces effets d’annonce se cache une concurrence accrue sur le marché chinois des transporteurs privées. Alors qu’il s’est implanté à Shenzhen en novembre dernier, Uber est confronté à des rivaux chinois de plus en plus nombreux et compétitifs. Cette annonce survient d’ailleurs quelques semaines après que l’un de ses principaux concurrents, Yongche, qui couvre déjà 49 villes dans le pays, ait levé 60 millions de dollars fin décembre après avoir deux tours de table, en 2011 et 2013, pour un montant total de 25 millions.

A lire également :

  • Yongche, le Uber Chinois, lève 60 millions de dollars
  • Uber débarque à Shenzhen, sa seconde ville en Chine

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. frenchweb « Un véritable coût marketing pour la société qui n’hésite pas à préciser » lapsus ou coup de fatigue ?

Bouton retour en haut de la page
Uber coupe les prix de 30% à Shanghai sur fond de forte concurrence en Chine
Altice Europe: Patrick Drahi lance une offre publique pour retirer le groupe de la Bourse
Réseaux sociaux: après les innovations, l’uniformisation?
Livraison : la rapidité n’est pas le premier critère du consommateur
Cashfree
FinTech: l’Indien Cashfree lève 35,3 millions de dollars auprès d’Apis Partners et Y Combinator
La croissance d’Aramis Auto soutenue par le marché de l’occasion
Commission sur les applications: Apple fait une nouvelle concession