ActualitéAmérique du nordBusinessFinTechTransport

Uber lance sa propre carte de crédit pour fidéliser sa clientèle

Uber roule dans le sillage d’Amazon. Comme la marketplace américaine, la plateforme de VTC a annoncé le lancement de sa propre carte de crédit, en partenariat avec Barclays et Visa, à l’occasion de la conférence Money 2020 à Las Vegas. Elle sera disponible à partir du 2 novembre aux États-Unis et pourra être commandée directement depuis l’application mobile d’Uber après vérification de la solvabilité de l’utilisateur.

La carte de crédit d’Uber a tout d’un programme de fidélisation. Et pour cause, la carte est gratuite et offre un bonus de 100 dollars à l’utilisateur s’il dépense plus de 500 dollars au cours des 90 premiers jours. Elle donne également d’autres avantages, comme des réductions de 4% sur les additions dans les restaurants, les bars et les repas à emporter, 3% sur les billets d’avion, les hôtels et les locations de type Airbnb, 2% sur les achats en ligne et 1% sur toutes les autres dépenses.

Une carte calquée sur celle d’Amazon 

Cette carte de crédit rappelle celle lancée par Amazon en début d’année pour les abonnés du service Prime. Celle-ci récompense les meilleurs clients d’Amazon en leur remboursant 5% du montant de tous leurs achats réalisés sur le site, 2% de leurs dépenses au restaurant, à la station-service et à la pharmacie, et 1% de tous les autres achats.

Avec cette carte, Uber entend également doper l’activité d’UberEATS, son service de livraison de repas à domicile. Ce dernier est un moteur de croissance puissant pour Uber puisqu’il pourrait dépasser les trois milliards de dollars de recettes brutes cette année.

Uber face à la défiance de ses clients en matière de vie privée 

Pour devenir incontournable auprès des Américains, la carte de crédit d’Uber offre aussi des bonus s’ils l’utilisent pour payer leurs abonnements. Ainsi, les utilisateurs bénéficieront d’un crédit de 50 dollars sur leurs abonnements en ligne (Netflix, Spotify…) s’ils dépensent plus de 5 000 dollars par an avec la carte et d’une assurance pouvant aller jusqu’à 600 dollars pour leur forfait téléphonique. Les clients recevront également des invitations exclusives pour des événements.

Avec cette carte de crédit, Uber va pouvoir collecter une masse importante de données sur les habitudes de consommation de ses utilisateurs. Cependant, le géant américain aura fort à faire pour regagner la confiance de ses utilisateurs en matière de respect de la vie privée. La plateforme de VTC avait notamment été critiquée pour avoir lancé en novembre 2016 une fonctionnalité permettant de localiser la position géographique de ses utilisateurs, et ce même lorsque l’application n’était plus active, jusqu’à cinq minutes après la course.

Bouton retour en haut de la page
Uber lance sa propre carte de crédit pour fidéliser sa clientèle
Investissement locatif: la PropTech lilloise Brik lève 1,5 million d’euros
Marketing : ADLPerformance met la main sur la startup Reech pour investir le marché de l’influence
discord
Discord lève 500 millions de dollars et double sa valorisation
A la rencontre de Michel Meyer, Technical Program Manager pour Facebook, basé à San Francisco
[Silicon Carne] Creation economy: comment l’industrie de la création fait sa révolution
Picnic lève 600 millions d’euros pour prendre le marché de la livraison à contrepied