A la uneActualitéEurope

Uber passe à table sur le food delivery

Uber est loin d'avoir dit son dernier mot sur le marché de la livraison de repas. La société VTC, qui a déjà dévoilé il y a sept mois à Toronto l'option «UberEats» intégrée à son application de chauffeurs privés, va sortir une application uniquement dédiée aux commandes et à la livraison de repas, d'après les informations de Wired. Objectif de ce qui ressemble à la création d'une spin-off: capter une bonne part des 90 milliards de dollars de revenus prévus sur le marché du food delivery d'ici trois ans.

De quoi éveiller les craintes des autres acteurs du secteur, tels le Belge Take It Easy, Delivery Hero ou Hello Fresh, – tous trois soutenus par Rocket Internet, ou encore le Britannique Deliveroo.

«Le bouton du monde entier»

Uber va lancer cette nouvelle application à Toronto, où les tests de la première extension se sont montrés concluants. Concrètement, Uber va continuer à développer ses partenariats avec les restaurants locaux. Mais pour contrer les concurrents, son innovation se trouve sur le service. L'Américain va en effet limiter le nombre de repas disponibles à proximité, à cinq menus, réduisant automatiquement la distance et les frais pour une «livraison instantanée» (promise en 10 minutes). Moyennant plus de temps et des frais plus élevés, Uber proposera aussi les autres restaurants plus éloignés. 

UberEats avait déjà été testé dans une douzaine de villes américaines et aussi à Paris. Mais avec cette application autonome, les ambitions d'Uber se font plus évidentes. La récente levée de 2 milliards de dollars prévue par la société viendrait financer ses nouvelles ambitions. «Chez Uber, le bouton du 'cela doit arriver dans le monde entier' peut être pressé très facilement, et avant que nous le fassions, nous voulons être certains que nous résolvons bien les problèmes des gens», déclarait Jason Droege, directeur de Uber Everything cité par Wired

 

Lire aussi: Uber bientôt valorisé 62,5 milliards de dollars?
 

Tags

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Uber passe à table sur le food delivery
Jeux vidéo: les résultats trimestriels d’Electronic Arts dépassent les attentes
La Silicon Valley résiste à la pandémie, affichant des profits insolents
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Copy link