ActualitéInvestissements

Un nouveau fonds de 18 millions d’euros entièrement dédié à la technologie Leap Motion

Co-fondée par Michael Buckwald en octobre 2010 et basée à San Francisco, Leap Motion se présente comme une interface à la Minority Report. Elle permet notamment de contrôler différentes fonctionnalités de son ordinateur en effectuant des gestes dans les airs, à l’image par exemple de ce que propose la technologie Kinect de Microsoft.

Après avoir finalisé un tour de table de 30 millions de dollars (22,6 millions d’euros) en janvier dernier, la start-up spécialisée dans les interactions 3D avec les ordinateurs vient de recevoir, de nouveau, le soutien de Highland Capital Partners. L’actionnaire historique a, en effet, injecté 25 millions de dollars (18 millions d’euros) dans un fonds dédié à la technologie développée par Leap Motion. Ce nouveau véhicule d’investissement aura donc notamment pour but de soutenir financièrement toutes les startups développant des applications basées sur l’API de Leap Motion.

Dans l’optique de développer, à terme, un store en ligne consacré à cette technologie, Leap Motion encourage donc les développeurs à mettre au point des applications dédiées. Au total, près de 65 000 développeurs auraient déjà postulé.

Cette annonce intervient quelques semaine après l’envoi des premières unités pré-commandées et commercialisé 79 dollars (60 euros).

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Un nouveau fonds de 18 millions d’euros entièrement dédié à la technologie Leap Motion
[Made in océan Indien] Covid-19: comment les marketplaces se sont multipliées sur l’île Maurice
FinTech: Klarna s’apprête à clôturer un tour de table à 1 milliard de dollars
Cédric O annonce un investissement de 2,3 millions d’euros pour soutenir les écosystèmes régionaux 
[DECODE Quantum] A la rencontre de Jacqueline Bloch, Directrice de Recherche au CNRS
Facebook vs. Apple: le réseau social joue la défense des pubs ciblées et des PME
Navettes autonomes: le groupe français Transdev s’allie à Mobileye (Intel) et Lohr