Gregory PouyLes Experts

Une belle avancée avec cette étude Forrester sur le R.O.I. du Social Media Marketing

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Depuis l'avènement d'internet on demande aux médias ce que nous ne leur avons jamais demandé auparavant en terme de R.O.I. et le Social Media Marketing n'y réchappe pas pour au moins 2 raisons (en dehors du fait qu'on a légitimement envie de savoir la portée de ses actions) :

– On a pas confiance dans ce que l'on connaît pas

– Sur Internet on a eu l'habitude de pouvoir tout mesurer

Pour avoir discuté hier soir avec l'auteur de ce rapport, Nate Elliot, nous avons convenu qu'un autre élément apparaît quand on est en terrain inconnu : on perd son "bon sens".

Ors tout un chacun sait que le marketing, c'est avant toute chose une question de bon sens et donc le rapport dont je parle dans ce post est une série d'évidences. A tel point que Nate a eu peur qu'il ne soit d'aucune utilité et en fait, après avoir interviewé des centaines de marketers, il s'est rendu compte qu'en réalité il était d'une grande aide et je confirme qu'il est particulièrement intéressant.

L'auteur du rapport débute en expliquant que les marketers se trompent généralement dans les Kpi (Indicateur clef de performance) à suivre :

– Focus sur les chiffres les simples à récupérer (nombre de vues, de ex-"fans"…) alors qu'ils n'ont aucune importance

– Ignorance des vrais Kpi

– Choix des Kpi en fonction de la technologie (facebook, twitter, blog) utilisé et non des objectifs initiaux

Pour Forrester il y a 5 types d'actions que l'on mène en social media (listening, talking, energizing, supporting et embracing) et il est marrant de constater que quelques soit les actions menées, tous les marketers interroger veulent "augmenter le nombre de participants" en priorité.

En dehors du fait que ce n'est pas vraiment un objectif en soi, il est clair que chacune des actions ne peut mener vers cet objectif là en priorité.
Il donne donc une méthode et un début de méthodologie plutôt simples pour ce faire. Mon seul point de désaccord se situe dans sa recommandation qu'il ne faut pas faire tout en même temps (listening, talking…) même si je suis d'accord sur le fait qu'il faut y aller étape par étape.

Nate (l'auteur donc) sera à Paris la semaine prochaine (le 12 mai à Paris) pour discuter avec ceux qui le souhaitent de la problématique.

En attendant, pour vous remercier d'être lecteur assidus de ce blog, vous pouvez accéder pendant quelques jours et de manière exclusive et gratuite à ce rapport en cliquant ici.

Retrouvez Gregory Pouy sur son blog: http://gregorypouy.blogs.com, et sur Twitter: http://twitter.com/gregfromparis

Bouton retour en haut de la page
Une belle avancée avec cette étude Forrester sur le R.O.I. du Social Media Marketing
Que retenir de Shoptalk 2022 à Las Vegas ?
Les entreprises en font-elles trop pour leurs salariés ?
Transformation numérique des médias : les 10 erreurs qui freinent sa mise en œuvre
Comment la vision par ordinateur élargit-elle les usages industriels de l’IA ?
Pourquoi Walmart accélère dans le Live Shopping ?
À Munich avec l’X, au cœur de la Tech allemande

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media