ActualitéLes contributeursLes Experts

À Munich avec l’X, au cœur de la Tech allemande

Par Jérôme Doncieux, fondateur d'ETX Studio

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Fondateur et CEO de la newstech ETX Studio, Jerome Doncieux a décidé de retourner à l’école sur les bancs de l’Executive Master de l’Ecole Polytechnique, l’X pour les intimes :)
En exclusivité pour FrenchWeb, il nous racontera régulièrement les coulisses de cette aventure de 14 mois dans la plus prestigieuse grande école scientifique française. Cette semaine : Munich au sein de la prestigieuse université TUM.

Avoir passé à Munich la semaine de la passation de pouvoirs entre Angela Merkel et Olaf Scholz était un beau clin d’œil de l’histoire, d’autant que l’ancienne chancelière a dit publiquement vouloir consacrer désormais une partie de son temps à comprendre le lien entre « technologie, innovation et prospérité ».

Management, technologie et innovation sont justement le « purpose » de l’Executive Master de l’X, ce qui nous a naturellement conduits a Garching, siège du très moderne campus de la TUM, Technical University Munchen.

Afin de tenir notre rang, ce n’était pas idiot d’arborer notre blouson aux couleurs de l’X, car la TUM a fière allure.

Jugez plutôt : née en 1868 afin de favoriser la transition entre l’agriculture et l’industrie en Bavière, TUM aligne 17 prix Nobel, 9000 publications en 2020, 1115 doctorants et – soyons précis, à l’allemande – 82 903 “alumni”. Du lourd.

Au programme de ce module : mobilité actuelle et du futur, leadership digital et industrie 4.0, le tout en alternant des cours et des visites d’entreprises ou de labos.

L’industrie 4.0

Aller chez BMW dont le siège est à Munich permet de toucher du doigt plusieurs dimensions de l’industrie automobile :

  • C’est une industrie extrêmement complexe dont l’actuelle disruption a été illustrée à nos yeux d’une part via la comparaison entre un moteur électrique et un moteur thermique et d’autre part via un dessin montrant le terme “UX” sur 4 roues;
  • C’est une industrie dont la bataille de la valeur ajoutée future se résume dans un chiffre : 20 % de la valeur d’un véhicule dépendra dans 10 ans de l’expérience à bord. “Le film se jouait avant à l’extérieur avec le design, la marque ou le bruit du moteur, cela va rapidement changer et migrer vers l’intérieur” nous dit le brillant professeur chargé de nous brosser les enjeux de cette transformation radicale qui me conforte dans le choix du team project “The Mobility RevoluSOUND” mené avec mes camarades Mona, Franco et Nicolas.

Nous tenons un super sujet, les constructeurs doivent impérativement y aller, il y a de la place entre eux et les GAFA à condition de créer une expérience singulière, multimodale et scalable.

Pas de grandes surprises en abordant le sujet du leadership à l’heure du digital mais des réflexions qui confortent les intuitions : la vitesse est clef, mais la stabilité – au nom de l’ambidextrie, un très beau concept relatif a la capacité de mener de front la gestion d’un business traditionnel et sa disruption – tout autant, sachant que le taux de mortalité des entreprises est sidérant, en raison notamment des fusions.

Concept lointain au départ pour moi, l’industrie 4.0 a été très tangibilisée tant par sa mise en perspective historique – du robot basic du début au robot bien plus intelligent d’aujourd’hui – que par la visite des labos de TUM ou du cas Tetra Pak. Labos au demeurant impressionnant par leurs tailles, la densité de technologie et la qualité des étudiants présentateurs dont un particulièrement brillant que nous étions plusieurs à vouloir signaler à nos RH !

« Fraternité »

Au-delà des cours, globalement passionnants, l’essentiel se joue ailleurs, dans les échanges entre les 36 membres de la promotion. Je devrais dire de la « fraternité » tant cette complicité instinctive s’accroît de jour en jour de façon quasi religieuse.

Complicité bien sûr entre les membres de chaque “team project” de 4 qui s’isolent régulièrement pour travailler, papoter voire siroter une tequila en écoutant les conseils éclairés de Franco qui fait autorité en la matière puisque d’origine mexicaine :) Franco qui nous passionne car c’est un ponte du nucléaire à l’OCDE, un sujet aussi stratégique que sensible. Nicolas me raconte une super idée d’innovation eut en écoutant un intervenant. Quant à Mona, son efficacité est bluffante.

Complicité entre toutes et tous aussi au gré des repas pris ou des trajets effectués ensemble. Grâce à Alain, je comprends ainsi beaucoup mieux la Commission Européenne qu’il me rend plus sympathique, tout comme je goûte ses anecdotes sur le fait que les dirigeants européens voyagent dans des avions militaires belges en raison d’un accord diplomatique.

Virginia est chilienne et me raconte son parcours dans un pays qu’elle a la légitime fierté de servir dans des rôles éminents. Yulia et Yors me parlent de la Russie et de la Tunisie. On parle éducation, business et politique mais je glane aussi des infos touristiques au passage :)

Fou rire et émotions avec Maya quand on se raconte nos abracadabrantesques mais véridiques histoires d’entrepreneurs dans l’avion, lui qui a tout quitté pour monter une start-up avec son cousin Pierre, ingénieux chirurgien lui aussi dans la promo dans le cadre de laquelle ils incubent une idée. Chahine me passionne avec ses missions pour l’ONU et sa volonté de révolutionner le monde des développeurs.

On se marre avec Isidro car j’ai pris une photo d’un énorme Caterpillar – dont il est l’un des dirigeants en Europe – dans Munich. Avoir un banquier d’affaires dans la promo en la personne d’Eric permet d’échanger des idées et d’obtenir des conseils très précieux.

Puis de se permettre d’en donner parfois quand on discute par exemple d’entrepreneuriat avec Stéphane. Applaudissements nourris de toute la promo jeudi quand Bruno nous apprend qu’il vient de conclure un deal clef.

Merci au passage à Jean-Francois et Isabelle, mes voisins de la semaine, pour leur patience à mon égard, leur demandant à chaque fois de me répéter les exercices à faire en petit groupe. 🙏
Et pensées pour les camarades empêchés de présence par la Covid mais connectés pour suivre l’essentiel à distance.

Enseignements de cette expédition à Munich

  1. TUM porte vraiment bien sa promesse qui est d’être « the entrepreneurial university ».
  2. L’industrie de la mobilité concentre beaucoup des enjeux clefs du futur, avec ses risques comme ses opportunités.
  3. Plus les profs sont humbles, plus ils sont bons, une constante ici comme ailleurs.
  4. L’X est très respectée, au point d’impressionner les jeunes professeurs qui jouent un peu le match la veille de celui-ci.
  5. La fraternité entre nous est un puissant moteur fondé sur la confiance, la curiosité et la volonté commune de bâtir.
  6. Mona a raison de dire qu’il était temps que je rentre me nourrir de jambon|purée au lieu des Haribo au coca. 😉

À suivre 💜

Le contributeur :

Jérôme Doncieux est Owner & CEO ETX Studio. Il est entrepreneur et fondateur d’ETX (Editorial Transformative Xperience) Studio qui combine stratégie, contenu et technologie. Fatigue digitale et mutation des modes de vie (télétravail | multi tasking | mobilité) obligent, ETX a l’ambition de devenir le leader européen de la revoluSON industrielle en faisant converger les contenus écrits et leur audio augmentation grâce à l’AI sémantique. Convaincu de la force de l’analogie entre la permaculture et la transformation, il milite pour le permanagement qui se résume par « mieux on mélange mieux ça pousse ». Convaincu de la nécessité de passer de la parole aux actes et de faire émerger une société du #mieux #differemment #moins, il a donné 12,5 % du capital d’ETX à son équipe et 1 % à la Fondation EPIC.

Bouton retour en haut de la page

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media