A la uneEuropeParisRetail & eCommerce

Vestiaire Collective se met sur son 31 pour s’internationaliser

Lorsqu’un internaute achète un produit de luxe, il attend des garanties sur la qualité, même s’il s’agit d’occasion. C’est ce que veut apporter Vestiaire Collective, une plateforme d’achat-vente de vêtements et d’accessoires de mode d’occasion. Plutôt que de connecter directement acheteurs et vendeurs, les produits sont sélectionnés puis reçus dans un premier temps par Vestiaire Collective afin d’être soumis à une sélection et un contrôle qualité.

Lancé en 2009, le site compte aujourd’hui plus de 3 millions de clients dans une quarantaine de pays. Avec un panier moyen de 330 euros, la société a réalisé environ 46 millions d’euros de volumes d’affaires en 2014.

33 millions d’euros levés

Parmi les actionnaires de l’entreprise, on retrouve notamment Condé Nast, l’éditeur des magazines Vogue et de GQ. «Les marques de Condé Nast sont référentes dans l’univers de la mode. Des sélections de produits sont faites conjointement avec leurs équipes. On retrouve donc des sélections de produits Vogue, Glamour ou GQ. Ces cautions sont des accélérateurs de ventes», explique à Frenchweb Olivier Marcheteau, le directeur général.

Pour accélérer, l’entreprise a levé 33 millions d’euros en septembre avec pour objectif d’accélérer l’internationalisation de Vestiaire Collective, notamment aux Etats-Unis, où la start-up est déjà présente, et les pays nordiques. La société doit cependant compter sur la concurrence de nombreux acteurs comme videdressing.com en France ou même des marketplaces généralistes comme eBay, également utilisées pour les produits de luxe. Plus de détails avec Olivier Marcheteau, directeur général de Vestiaire Collective.

Création : 2009

Siège social : Paris

Bureaux : New York, Londres, Berlin, prochainement Milan et Barcelone

Effectifs : 180 employés

Financement : plus de 60 millions de dollars

Concurrents : videdressing.com, eBay…

  • L’entreprise de demain
Chaque jour, Frenchweb met en avant une jeune entreprise en croissance pour découvrir sa stratégie et ses objectifs de développement.

Vous avez fondé une société en croissance?  Faites vous connaître!

Bouton retour en haut de la page
Vestiaire Collective se met sur son 31 pour s’internationaliser
E-commerce: comment la startup Stockly veut en finir avec les ruptures de stock
[SEED] Retail : askR.ai lève 1,5 million d’euros pour déployer son coach virtuel en France
Amazon Prime, le pari risqué mais réussi de Jeff Bezos
PrestaShop tombe dans le giron du groupe italien MBE Worldwide
[Serie B] Smartphones reconditionnés: la startup française CertiDeal lève 15 millions d’euros
Carrefour lance à Paris un magasin 100% autonome inspiré d’Amazon Go