Decode BusinessHealthcareTVWe Love Innovation

[We Love Innovation] Avec Lunettes Pour Tous, Paul Morlet veut rendre le marché de l’optique moins flou

Écrit par Maxence Fabrion et réalisé par Joseph Postec

Acheter des lunettes dans un Apple Store, c’est la drôle d’impression à laquelle le client est confronté lorsqu’il pénètre dans une boutique de Lunettes Pour Tous. Cette enseigne atypique a vu le jour en 2014 sous l’impulsion de Paul Morlet et de Xavier Niel pour donner un coup de pied à un secteur pesant plus de 6 milliards d’euros par an et dominé par des acteurs historiques comme Krys et Atol. Dépoussiérer un marché, Xaniel Niel connaît. Il l’a déjà fait dans les télécoms avec Free. Dans ce contexte, il n’est pas étonnant que Lunettes Pour Tous, projet qu’il a tout de suite soutenu en y investissant plusieurs millions d’euros, soit surnommé le «Free de l’optique».

Et pour cause, sur un marché où une paire de lunettes peut facilement coûter plusieurs centaines d’euros, Lunettes Pour Tous propose des lunettes à 10 euros, disponibles en seulement 10 minutes. Une proposition qui fait figure d’OVNI sur le marché de l’optique alors qu’une paire de lunettes coûte en moyenne 316 euros et nécessite un délai d’attente moyen de 80 jours pour obtenir un rendez-vous chez l’ophtalmologiste.

Paul Morlet voit double en 2019

La clé du secret de Lunettes Pour Tous réside en partie dans le stock de 25 000 verres, couvrant 80% des corrections visuelles, disponible dans chaque boutique de l’enseigne. Avec 11 magasins dans l’Hexagone et plus de 300 000 paires de lunettes d’ores et déjà écoulées, Lunettes Pour Tous assure n’en être encore qu’au début de son histoire. Après avoir enregistré un chiffre d’affaires de 21 millions d’euros en 2018, la société vise ainsi 50 millions d’euros de revenus cette année. D’ici fin 2019, Paul Morlet espère disposer d’un réseau de 20 à 50 boutiques en France, une progression qui va s’accompagner d’un renforcement des effectifs pour passer de 230 à 500 employés en moins d’un an.

Aujourd’hui, Lunettes Pour Tous revendique 1 000 clients par jour dans l’ensemble de ses magasins. Une preuve que la modernisation de certains secteurs ne passe pas uniquement par l’e-commerce, canal de distribution choisi notamment par Polette et Sensee, site de vente en ligne de lunettes et de lentilles à bas prix lancé par Marc Simoncini, l’ancien patron de Meetic. Pour voir comment Lunettes Pour Tous tire son épingle du jeu, Decode Media s’est rendu dans la toute première boutique de l’enseigne à Paris…

Lunettes Pour Tous : les données clés

Fondateurs : Paul Morlet et Xavier Niel
Création : 2014
Siège social : Paris
Activité : opticien qui promet une paire de lunettes prête en 10 minutes pour 10 euros
Effectifs : 230 collaborateurs


We Love Innovation vise à fédérer les acteurs de l’innovation à impact. Chaque semaine, retrouvez les dernières tendances et meilleures pratiques au travers de reportages vidéo, podcasts et interviews de ceux qui changent le monde.

Si vous souhaitez participer à We Love Innovation, n’hésitez pas à nous contacter.

Devenez partenaire de We Love Innovation

«Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné la gestion de votre demande d’information sur FrenchWeb / Le Journal des RH par DECODE MEDIA SAS. Le destinataire des données est DECODE MEDIA SAS au capital de 75 192 euros, 55 rue de Bretagne 75003 Paris. Conformément à la loi «informatique et libertés» du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à DECODE MEDIA SAS au capital de 75 192 euros, 55 rue de Bretagne 75003 Paris. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.»
 

We Love Innovation est une marque déposée par Decode Media.

Tags
Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Un commentaire

  1. Je trouve bien que le concept existe pour certaines personnes qui ne pourraient pas se payer de lunettes autrement, mais je trouve quand même que l’article et la vidéo manquent d’objectivité.
    « Lunettes Pour Tous propose des lunettes […], disponibles en seulement 10 minutes. […] alors qu’une paire de lunettes […] nécessite un délai d’attente moyen de 80 jours pour obtenir un rendez-vous chez l’ophtalmologiste. » –> Lunette pour tous n’a pas plus le droit que les opticiens traditionnels de vendre une paire de lunettes sans ordonnance donc le délai d’attente pour un rdv ophta est exactement le même. Il faut comparer ce qui est comparable : si vous avez une ordonnance, chez Lunettes pour tous, vous pourrez repartir avec vos lunettes en quelques minutes, si vous avez une faible correction, et que vous ne prenez pas de verres progressifs, sinon ce sera quelques jours. Tandis que chez un opticien traditionnel il faudra attendre 24 à 48h pour des verres unifocaux, 3-4 jours pour des progressifs.
    L’opticien traditionnel peut, aussi bien que Lunettes pour tous faire un examen de vue pour vérifier/adapter la correction, si vous avez une ordonnance encore valable, il n’y a rien de nouveau là dessus.
    Il faut aussi savoir que s’il est possible d’avoir des lunettes à 10€ ce n’est absolument pas le cas de toutes les lunettes qui sont vendues là bas et heureusement pour eux ! Si on veut, ne serait-ce qu’un anti-reflet basique ou une monture un minimum sympa le prix grimpe et rejoins les 30 à 60€ des kits d’entrée de gamme proposés chez presque tous les opticiens traditionnels.
    Autre point qui n’est (bizarrement) jamais évoqué ; les verres qui sont mis dans les montures. Les opticiens en France travaillent avec des marques de verres comme Essilor, Nikon, BBGR, Novacel etc, qui sont de très grandes qualité et souvent fabriqués en France, ce qui n’est pas DU TOUT le cas des verres vendus par Lunettes pour tous…
    Pour info les machines de montage de verres qu’on voit dans la vidéos sont exactement les mêmes que chez n’importe quel opticien, monter les verres a toujours fait partie du métier, l’opticien n’est pas qu’un vendeur.
    Pour résumer, Lunettes pour tous est un bon concept, mais il ne concurrence pas les opticiens traditionnels, il propose autre chose, d’autres produits, qui sont donc logiquement à un autre prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This